André Chavanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
André Chavanne
André Chavanne (1983) by Erling Mandelmann.jpg
André Chavanne en 1983, par Erling Mandelmann .
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

André Chavanne, né le à Paris et décédé le à Genève, était un homme politique suisse membre du Parti socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu son baccalauréat en France, il obtient une licence en Mathématiques à l'Université de Genève, en 1936, où il est membre de la Société de Belles-Lettres). Assistant à l'université, il enseigne la physique à l'école supérieure technique de Genève et aux cours du soir de 1941 à 1961, avec une interruption en 1952-1953 (mission de l'Unesco en Équateur). Il collabore dès 1955 au comité de rédaction de l'encyclopédie L'ère atomique et lance en 1956 un périodique, Industries atomiques, dont il est rédacteur en chef jusqu'en 1964.

En 1956, il devient très actif dans les associations professionnelles puis syndicales d'enseignants et il adhère au Parti socialiste genevois, qu'il préside de 1957 à 1961, tout en étant conseiller municipal de la Ville de Genève. Conseiller d'État chargé du département de l'instruction publique de 1961 à 1985, il met en œuvre ou lance plusieurs réformes (cycle d'orientation, collège du soir, école de culture générale et université du troisième âge) et, par des mesures financières, favorise la démocratisation des études. Il prend également la défense des immigrés et des réfugiés.

Conseiller national (1967-1977), il reste peu actif à Berne. Il siège par ailleurs dans de nombreux organismes dont la Commission suisse de l'Unesco, le comité du conseil du CERN et le conseil de fondation de l'Institut universitaire d'Etudes européennes de Genève.

Très populaire à Genève, son action pour la réforme de l'école le fait aussi connaître hors de son canton : il reçoit la Légion d'honneur en 1987. Après sa mort, il laisse le souvenir d'un homme ayant le courage de ses opinions, ayant toujours une bonne histoire à raconter et possédant une forte conscience politique.

Chavanne a donné son nom au Collège et école de commerce André-Chavanne, inauguré en 1993 et situé dans le quartier du Petit-Saconnex.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]