André Buffet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buffet.
André Buffet
Buffet, André.jpg
André Buffet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
Nationalité
Autres informations
Parti politique

Aimé Joseph Paul André Buffet, né le à Paris et mort le à Mirecourt, est un militant nationaliste et monarchiste français. Proche de Paul Déroulède, il fréquente les milieux royalistes et patriotiques au tournant du siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1900, il est condamné à dix ans de bannissement par la Haute Cour sous le chef de complot contre l'État à la suite de sa participation au pseudo-coup d'État organisé par Paul Déroulède.

Son confrère, le comte Eugène de Lur-Saluces écopa de la même peine; les deux s'exilèrent à Bruxelles. Durant son exil, Buffet demande au duc d'Orléans que Paul Bézine lui succède au poste de chef du bureaupolitique de la Maison d'Orléans. D'abord nommé à titre provisoire, mais très vite à titre définitif, Bezine occupe cette fonction jusqu'en 1908, date à laquelle il a démissionné.

Le nom de Buffet reste attaché à l'Enquête sur la monarchie (Gazette de France, 1900, puis édité en volume) de Charles Maurras. En effet, ce dernier l'avait rencontré en Belgique et avait reproduit des extraits de ses entretiens dans le « premier livre » de son « enquête ».

Buffet s'y montre en faveur de la restauration d'une monarchie traditionnelle, héréditaire, antiparlementaire et décentralisée. Il ne cache pas son appui pour différentes personnalités nationalistes, antisémites et antidreyfusardes telles Édouard Drumont, Paul Déroulède, Maurice Barrès, Georges Thiébaud ou Jules Guérin ; il regrette toutefois leur manque de ferveur royaliste.

Par l'intermédiaire de Maurras, Buffet est élevé au rang des royalistes intègres et intransigeants de l'époque. Sa contribution à l'« enquête » fait de lui un maître à penser de l'Action française et de l'orléanisme.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Chez M. André Buffet", dans Charles Maurras, Enquête sur la monarchie, Paris, Nouvelle librairie nationale, [1900]. Nombreuses éditions; éd. définitive 1924.
  • Charles Boullay, Haute Cour de justice. Audience du 28 décembre 1898 (sic 1899). Plaidoirie de Me Ch. Boullay pour M. André Buffet, Paris, A. Chevalier-Marescq, 1901.
  • Charles Boullay, André Buffet. Notice lue à l'assemblée générale du 20 décembre 1909, Nancy, Imprimerie de Berger-Levrault, 1910.
  • Charles Chenu, Affaire de la "Patrie française", 18-19 avril 1899. 9e chambre du Tribunal correctionnel. Plaidoirie de Me Chenu, Paris, Plon-Nourrit, 1899.
  • Haute Cour de justice, Affaire Buffet, Déroulède, Guérin et autres, inculpés de complot, 8 fascicules, Paris, Imprimerie nationale, 1899.
  • Le Procès de la Patrie française, Perrin et Cie, 1899.

Liens externes[modifier | modifier le code]