André Brochant de Villiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villiers.
André Brochant de Villiers
André Brochant de Villiers.jpg

André Brochant de Villiers

Fonction
Conseiller général (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions

André Jean Marie Brochant de Villiers, né le à Mantes-la-Ville et mort le à Paris, est un géologue et minéralogiste français.

Il étudie à l'École polytechnique (mais il n'est pas polytechnicien) et devient successivement professeur de géologie, inspecteur général des mines et directeur de la manufacture des glaces de Saint-Gobain[Quand ?]. Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1816. On lui doit notamment une Description géologique de la France, écrite en collaboration avec Léonce Élie de Beaumont et Armand Dufrénoy, à laquelle il consacra vingt années de sa vie.

Il a été conseiller général du canton de Mantes (Seine-et-Oise).

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (41e division)[1].

Dans le 17e arrondissement de Paris, la rue Brochant, dans laquelle naquit l'artiste Barbara, et la station de métro attenante, portent son nom.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Traité élémentaire de minéralogie, suivant les principes du professeur Werner, rédigé d'après plusieurs ouvrages allemands (2 volumes, 1800-1802)
  • Traité abrégé de cristallographie (1818)
  • Mémoires pour servir à une description géologique de la France, rédigés sous la direction de M. Brochant de Villiers par MM. Dufrénoy et Élie de Beaumont (4 volumes, 1830-1838)
  • Carte géologique de la France exécutée sous la direction de Mr. Brochant de Villiers, Inspecteur général des Mines, par MM. Dufrénoy et Elie de Beaumont, Ingénieur des Mines (1870)

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a décrit plusieurs espèces minérales :

Une espèce minérale lui est dédiée : la brochantite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne), p. 87

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :