André Boyer (résistant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
André Boyer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 36 ans)
NordhausenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Autres informations
Conflit
Distinctions

André Jacques Gaspard Boyer, né le à Marseille et mort en déportation le au camp de concentration de Dora (Allemagne) est un résistant français, Compagnon de la Libération. Il fut le chef du réseau Brutus, réseau de renseignement qu'il avait constitué et qu'il dirigea jusqu'à son arrestation en .

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Il est né dans une famille marseillaise, fils d'un médecin. Il suit ses études secondaires à l'École de Provence, collège jésuite de la ville. André Boyer obtient une licence en Droit et une licence de Lettres et devient avocat, à l'âge de 21 ans.

Inscrit au Barreau de Marseille, il y ouvre en 1931 son premier cabinet comme l'un de ses confrères, Gaston Defferre, devenu son ami depuis le stage du barreau, fait ensemble.

En 1939, il s'engage pour la durée de la guerre. En , aspirant à l'École de cavalerie de Saumur, il est cité à l'ordre du régiment pour la défense du pont de Gennes sur la Loire avec les Cadets de Saumur. Son courage lui vaut la Croix de guerre.

Le réseau Brutus[modifier | modifier le code]

L'arrestation et la mort en déportation[modifier | modifier le code]

Biographie sur le site de l'Ordre de la Libération : https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/andre-boyer