André Biancarelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Biancarelli
Image illustrative de l’article André Biancarelli
André Biancarelli en 2011.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Saint-Étienne (entraîneur des gardiens)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (51 ans)
Avignon (France)
Taille 1,77 m (5 10)
Poste Gardien de but
Parcours junior
Années Club
1976-1987Drapeau : France AS Porto Vecchio
1987-1991Drapeau : France SÉC Bastia
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1991-1996Drapeau : France SC Bastia038 0(0)
1996-2000Drapeau : France FC Metz015 0(0)
2000-2006Drapeau : France AS Monaco005 0(0)
1991-2006 Total 058 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1992-1993Corse Corse002 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

André Biancarelli, né à Avignon le , est un footballeur français reconverti entraîneur de gardiens. Il joue au poste de gardien de but du début des années 1990 au milieu des années 2000. Formé au SC Bastia, il joue ensuite au FC Metz puis à l'AS Monaco. Il devient ensuite entraîneur des gardiens en 2006, poste qu'il occupe au Tours FC puis au Toulouse FC, à l'AS Porto Vecchio et actuellement à l'AS Saint-Étienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

André Biancarelli commence le football à l'AS Porto Vecchio à l'âge de 6 ans puis intègre, en , le centre de formation du SC Bastia[1]. Il rejoint le groupe professionnel en 1990 comme remplaçant de Bruno Valencony. Il fait sa première apparition en match officiel en 1995. En fin de contrat, il rejoint en 1996 le FC Metz et devient la doublure de Lionel Letizi. Il dispute avec les Messins huit matchs de Ligue 1 lors de sa première année, ainsi que le match retour de Coupe UEFA face au Newcastle UFC[2].

En 2000, il quitte le FC Metz et rejoint l'AS Monaco, champion de France en titre, comme troisième gardien derrière Stéphane Porato et Jean-Marie Aubry[3]. Il apparaît en rencontres officielles à deux reprises en 2001 puis plus tard en coupe de la ligue. En 2005-2006, à 36 ans, pour sa dernière saison, l'entraîneur monégasque Francesco Guidolin lui rend hommage, avec la complicité des joueurs, en le faisant entrer à la place de Flavio Roma à trois minutes de la fin du dernier match de championnat[4]. Sur sa carrière de doublure, il dit en fin de carrière que « Durant ma carrière de joueur, lorsque j'étais numéro 2, mon but n'était pas de piquer la place du gardien titulaire mais de l'accompagner au quotidien afin qu'il soit le plus performant possible[5] ».

En sélection[modifier | modifier le code]

Le , il honore sa première sélection avec la Corse. La Squadra Corsa tient alors la Juventus en échec 0-0. Il entre en jeu à la place de Jean-Luc Ettori à la 80e minute[6].

Après carrière[modifier | modifier le code]

André Biancarellil devient en entraîneur des gardiens de l'ASM et occupe ce poste jusqu'en . Avec l'arrivée de Guy Lacombe et de son nouveau staff, il est remercié et quitte le club monégasque. Approché par Valenciennes FC, il signe au FC Tours où il encadre depuis 2009 les gardiens[7]. En 2011, Daniel Sanchez, l'entraîneur tourangeau, rejoint le Valenciennes FC et souhaite qu'André Biancarelli l'accompagne mais celui-ci refuse préférant rester dans le club tourangeau[8].

Il devient en le nouvel entraîneur des gardiens du Toulouse FC[9] dans le staff de Dominique Arribagé. Il conserve son poste après le remplacement de celui-ci par Pascal Dupraz en jusqu'en .

En , il est nommé entraîneur des gardiens de son premier club, l'AS Porto Vecchio.

Depuis il occupe ce poste à l'AS Saint-Étienne.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel d'André Biancarelli durant sa carrière de joueur professionnel[10].

Statistiques d'André Biancarelli
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
1991-1992 Drapeau de la France SEC Bastia 2 23 0 - - - - - - - 23 0
1992-1993 Drapeau de la France SC Bastia 2 7 0 - - - - - - - 7 0
1993-1994 Drapeau de la France SC Bastia 2 - - - - - - - - - 0 0
1994-1995 Drapeau de la France SC Bastia 1 1 0 1 0 1 0 - - - 3 0
1995-1996 Drapeau de la France SC Bastia 1 4 0 - - 1 0 - - - 5 0
1996-1997 Drapeau de la France FC Metz 1 7 0 - - - - C3 1 0 8 0
1997-1998 Drapeau de la France FC Metz 1 - - 1 0 - - - - - 1 0
1998-1999 Drapeau de la France FC Metz 1 - - - - - - - - - 0 0
1999-2000 Drapeau de la France FC Metz 1 3 0 - - 1 0 CI 2 0 6 0
2000-2001 Drapeau de la France AS Monaco FC 1 2 0 - - - - - - - 2 0
2001-2002 Drapeau de la France AS Monaco FC 1 - - - - - - - - - 0 0
2002-2003 Drapeau de la France AS Monaco FC 1 - - - - - - - - - 0 0
2003-2004 Drapeau de la France AS Monaco FC 1 - - - - - - - - - 0 0
2004-2005 Drapeau de la France AS Monaco FC 1 - - - - 1 0 - - - 1 0
2005-2006 Drapeau de la France AS Monaco FC 1 1 0 1 0 - - - - - 2 0
Total sur la carrière 48 0 3 0 4 0 - 3 0 58 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : France SC Bastia
Drapeau : France FC Metz

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ludovic Billac, Philippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2006-2007, Saint-Germain en Laye, DT Sport International, , 736 p. (ISBN 978-2-9515650-6-7), p. 43
  2. « Metz veut encore y croire », sur www.humanite.fr, L'Humanité, (consulté le )
  3. « Fiche d'André Biancarelli », sur www.asmfoot.fr (consulté le )
  4. « Interview adversaire avec André Biancarelli », sur www.asm-fc, AS Monaco, (consulté le )
  5. Vincent Menichini, « Monaco - André Biancarelli : « Une belle famille ! » », sur www.grasse.maville.com, Nice-Matin, (consulté le )
  6. « 1992-1993 », sur corsefootball.fr
  7. « Interview André Biancarelli », sur toursfc.over-blog.com, La Nouvelle République du Centre-Ouest, (consulté le )
  8. « André Biancarelli n'a pas voulu suivre Daniel Sanchez », sur toursfc.over-blog.com, (consulté le )
  9. « André Biancarelli entraîneur des gardiens du TFC », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le )
  10. « Fiche d’André Biancarelli », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]