André Barbault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbault.
André Barbault
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

André Barbault est un astrologue français du XXe siècle. Il est né à Champignelles (Yonne) le à 17 h[1]. Il a été à l'origine du projet d'interprétation de thèmes astrologiques par ordinateur Astroflash.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a formulé les apports de la psychanalyse à l'astrologie[2]. Selon lui, la pensée et le comportement mythiques continuent de survivre en nous, et il critique ceux qui condamnent a priori l'astrologie, « prenant ainsi pour une démarche obscurantiste ce qui s'applique à un monde obscur : nos ténèbres intérieures »[3]. S'il a fait confiance à la loi des grands nombres pour établir des prévisions au niveau collectif (astrologie mondiale), il se montre beaucoup plus prudent quant-aux prévisions au niveau de l'individu, considérant que ce que l'on peut prévoir ce sont des « sentiments »[4] plutôt que des événements précis. Il a manifesté son scepticisme devant certaines techniques ou croyances issues de la tradition astrologique[5], afin d'éviter de ravaler l'astrologie « au rang d'une mancie désuète »[6], mettant l'accent sur les cycles et aspects entre planètes.

André Barbault a renouvelé l'astrologie mondiale, en introduisant notamment un indice de concentration planétaire mesurant l'éloignement des planètes du système solaire entre elles[7]. Il affirma[8] : « Je tiens personnellement cet indice pour la clé de l'astrologie mondiale; il représente le coefficient de répartition des planètes autour du Soleil ». En clair, pour obtenir cet indice, on additionne les distances angulaires de tous les couples planétaires possibles. Parmi les irrégularités observées historiquement pour cet indice, on trouve la période des deux guerres mondiales et les années qui suivent 1975 avec un point culminant entre 1980 et 1984. Force est de constater, cependant, que les années 1980, pourtant fortement marquées par le nombre de conjonctions et de concentrations planétaires, ne sauraient être mises sur le même plan que les deux guerres mondiales. André Barbault a reconnu avoir eu la main lourde dans les Prévisions astrologiques pour le nouvel Millénaire[9]; mais, selon lui, avec le triomphe du néo-libéralisme et le début de la crise finale de l'URSS, comment nier que 1982-85 correspond à un tournant historique majeur[10]? Il a particulièrement étudié le cycle Saturne-Neptune, qu'il associe aux révolutions sociales et à la Russie ou l'URSS. Constatant que le parti communiste russe a pris le pouvoir sous la conjonction de ces deux astres en 1917, il annonça en 1955[11] un « remaniement » ou une « relève des hommes d'État au Kremlin » lors de la conjonction Saturne-Neptune de 1989, ce qui reste sa plus grande réussite prévisionnelle.

Par ailleurs, André Barbault a innové en développant ses prévisions, tant au niveau de l'astrologie généthliaque (c'est-à-dire du thème de naissance) qu'en astrologie mondiale, à partir de techniques plus directement liées que ses prédécesseurs à l'astronomie. En effet, là où ces derniers recourraient aux directions, il a utilisé les transits et les cycles[12].

Publications[modifier | modifier le code]

André Barbault a beaucoup publié, et notamment les livres suivants :

  • Défense et illustration de l'astrologie, Éditions Grasset, 1955
  • De la psychanalyse à l'astrologie, Éditions du Seuil, 1961
  • Traité pratique d'astrologie, Éditions du Seuil, 1961
  • Les astres et l'histoire, Éditions Pauvert, 1967
  • Petit manuel d'astrologie, Éditions du Seuil, 1972
  • Le pronostic expérimental en astrologie, Éditions Payot, 1973
  • Connaissance de l'astrologie, Éditions du Seuil, 1975
  • L'astrologie mondiale, Éditions Fayard, 1979
  • Analogies de la dialectique Uranus-Neptune, Éditions Traditionnelles, 1981
  • La prévision de l'avenir par l'astrologie, Éditions Hachette, 1982
  • Soleil et Lune en astrologie, Éditions Traditionnelles, 1984
  • collection Zodiaque (douze livres sur chacun des signes du zodiaque), Éditions du Seuil, 1989 (1959)
  • L'avenir du monde selon l'astrologie, Éditions du Félin, 1993
  • Prévisions astrologiques pour le nouveau millénaire, Éditions Dangles, 1998
  • L'astrologie, entretiens avec Michèle Reboul, Éditions Horay, 2003
  • L'univers astrologique des quatre éléments, Éditions Traditionnelles, 2004
  • Astrologie: symboliques, calculs, interprétations, Éditions du Seuil, 2005
  • L'astrologie certifiée: connaissances, statistiques et prévisions, Éditions du Seuil, 2006

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.andrebarbault.com/presentation.htm
  2. notamment dans l'ouvrage De la psychanalyse à l'astrologie, Éditions du Seuil, 1961.
  3. André Barbault, Connaissance de l'Astrologie, Éditions du Seuil, 1975.
  4. De la psychanalyse à l'astrologie, Éditions du Seuil, 1961, pp. 178 et 190.
  5. sous-chapitres Les faux problèmes et Les problèmes périphériques, respectivement p. 343 et 345 du Traité pratique d'Astrologie, Éditions du Seuil, 1961.
  6. Traité pratique d'Astrologie.
  7. André Barbault l'introduisit dans l'ouvrage Les astres et l'histoire (éditions Jean-Jacques Pauvert, 1967.
  8. dans la revue L'Astrologue no 20 (4e trimestre 1972).
  9. p. 96.
  10. Jean-Pierre Rioux et Jean-François Sirinelli ont surnommé les années 1965-1984 les vingt décisives.
  11. dans Défense et illustration de l'astrologie.
  12. Yves Lenoble, « De Claude Ptolémée à André Barbault », dans Jean-Marc Pastré et Charles Ridoux (dir.), L'astrologie hier et aujourd'hui, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2008, (ISBN 978-2877-75415-6), p. 225.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jacques Halbronn, Nouveau Guide de la Vie Astrologique 1996, Éditions de la Grande Conjonction, 1995

Liens externes[modifier | modifier le code]