André Baillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Baillon
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Anvers, Belgique
Décès
Saint-Germain-en-Laye, France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Roman

André Baillon (né le 27 avril 1875 à Anvers, décédé le 10 avril 1932 à Saint-Germain-en-Laye) est un écrivain belge de langue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Quelques ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Moi quelque part…, 1920, Bruxelles, Édition de la soupente
  • Histoire d’une Marie, 1921, Paris, éditions Rieder
  • En sabots, 1922, Paris, éditions Rieder (prix La Renaissance 1923, créé par Henry Lapauze)
  • Zonzon Pépette, fille de Londres, 1923, Paris, J. Ferenczi et fils
  • Par fil spécial, 1924, Paris, éditions Rieder
  • Un homme si simple, 1925, Paris, éditions Rieder
  • Le Pot de fleur, 1925, Anvers, éditions Lumière
  • Chalet 1, 1926, Paris, éditions Rieder
  • Délires, 1927, Paris, À la jeune parque
  • Le Perce-oreille du Luxembourg, 1928, Paris, éditions Rieder
  • La vie est quotidienne, 1929, Paris, éditions Rieder
  • Le Neveu de Mademoiselle Autorité, 1930, Paris, éditions Rieder
  • Roseau, 1932, Paris, éditions Rieder
  • Pommes de pin, 1933, abbaye de la Cambre, Bruxelles, les "Amis de l'institut supérieur des arts décoratifs"
  • La Dupe, 1944, Bruxelles, La Renaissance du livre
  • Le Chien-chien à sa mémère, nouvelles, 2003, Bordeaux, éditions Finitude

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Van Nuffel, « Baillon (André-Émile-Louis) », dans Biographie nationale, t. XXXIII, Bruxelles, Établissements Émile Bruylant, (lire en ligne), col. 52-57.
  • Marie de Vivier « Un homme total : André Baillon », dans : La momie chante, no 4, Bruxelles, septembre 1933, p. 2.
  • André Baillon le précurseur, dossier de la revue Textyles, no 6, 1989, dirigé par Daniel Laroche. URL : http://textyles.revues.org/1737

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Chroniques du Chalet Un (1968), téléfilm de Jean Delire.

Liens externes[modifier | modifier le code]