André Abegglen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

André Abegglen
Image illustrative de l’article André Abegglen
Biographie
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance
Lieu Neuchâtel (Suisse)
Décès (à 35 ans)
Lieu Zurich (Suisse)
Poste Avant-centre
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1924-1926Drapeau de la Suisse FC Cantonal Neuchâtel 010 0(4)
1926-1927Drapeau de la Suisse Grasshopper Zürich 013 0(6)
1927-1928Drapeau de la Suisse Étoile Carouge FC 014 0(8)
1928-1929Drapeau de la Suisse FC Cantonal Neuchâtel
1929-1930Drapeau de la France Saint-Eugène
1930-1934Drapeau de la Suisse Grasshopper Zürich 082 (83)
1934-1938Drapeau de la France FC Sochaux 061 (51)
1938-1942Drapeau de la Suisse Servette FC 103 (63)
1942-1944Drapeau de la Suisse FC La Chaux-de-Fonds 037 (25)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1933-1944 Drapeau : Suisse Suisse 052 (29)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

André Abegglen (né le à Neuchâtel et mort le à Zurich) est un joueur de football suisse qui fit sa carrière avant et pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé « Trello », ce redoutable avant-centre compte 52 sélections pour 29 buts en équipe nationale suisse et évolue notamment en clubs au Grasshopper-Club Zurich, Servette de Genève et Sochaux de 1934 à 1938, en France.

Le est gravement blessé lors de la réception du RC Strasbourg. Il devient entraîneur-joueur pour la saison 1935-1936 et est secondé par Paul Wartel, mais les mauvais résultats du FCSM font que Jean-Pierre Peugeot annonce le retour de Conrad Ross dès décembre 1935. Le il se blesse après avoir marqué en quart de finale de la coupe de France contre le SC Fives. À la suite de cette blessure, il devient le premier footballeur à se faire opérer du ménisque.

Il remporte le titre de champion de France 1935 et 1938, la Coupe de France 1937 et une couronne de meilleur buteur du championnat de France 1934-1935 (30 buts en 28 matchs) avec les Doubistes. Le 25 août 1935, il signe 7 buts face à Valenciennes en match de championnat de D1 ; record du genre seulement égalé quelques mois plus tard par le Rouennais Jean Nicolas. En Suisse, il remporte le titre national en 1931 et les Coupes de Suisse 1927, 1932 et 1934 avec le Grasshopper.

Il meurt le à l'hôpital de Zurich d’une septicémie, conséquence de l’accident ferroviaire de Schüpfheim (de)[1] en octobre 1943 dont il a été victime lors d'un déplacement avec son équipe de La Chaux-de-Fonds. À signaler qu'on évoque aussi André Abegglen sous le nom d' Abegglen II pour le différencier de ses frères Jean (Abegglen I) et Max (Abegglen III), également attaquants suisses.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E.W., « Trello Abegglen n’est plus », L’Express,‎ , p. 8 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]