André-Joseph Grandsart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André-Joseph Grandsart
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
GandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
PrestidigitateurVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint

André-Joseph Grandsart est un physicien et prestidigitateur belge, né à Bruges le , décédé à Gand le .

Disciple de Louis Courtois, il épousa sa fille, Julie Courtois, et fonda ainsi le théâtre Grandsart-Courtois[1], qui a parcouru toute l'Europe jusqu'au premier conflit mondial.

De nombreux tours de magie[modifier | modifier le code]

D'après Robelly[2], André-Joseph Grandsart était d'une adresse extraordinaire, ses représentations pouvaient durer de 2 à 3 heures, son tour le plus fameux était "Le Violon du Diable", dans lequel des mouchoirs disparaissaient dans un tromblon de pistolet pour réapparaître dans un violon dont il jouait avant de le casser.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Garnier, Forains d'hier et d'aujourd'hui, ed. de l'auteur, Orléans, 1968
  2. Robelly, Le livre d'or de ceux qui ont eu un nom dans la magie, Tours, 1949