Andevotus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Andevotus ou Andevoto et le nom d'un chef militaire d'Hispanie de la première moitié du Ve siècle qui lutta contre les Suèves.

Son identité est incertaine. Pour certains c'était un général romain, pour d'autres un chef vandale[1] qui n'avait pas suivi son peuple qui, sous la conduite du roi Genséric, avait gagné l'Afrique en 429. Dans ce dernier cas, Andevotus serait la latinisation de l'anthroponyme germanique Anduit, qu'on pouvait trouver parmi les Vandales et les Ostrogoths[2].
Dans son Histoire des Suèves (Historia Suevorum) Isidore de Séville le qualifiera de « dux Romanae Militiae »[3]. Selon Edward Arthur Thompson, Andevotus était un « comes Hispaniarum » envoyé en Hispanie par Ravenne[4], en même temps que le comte Censorius, pour mettre un terme aux attaques des Suèves en Bétique.
En 438, il sera battu sur les bords de la rivière Genil par le roi suève Rechila qui s'empara de son trésor et de la Bétique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arnold Hugh Martin Jones, John Robert Martindale, The prosopography of the later Roman Empire. 2. A. D. 395 - 527, Cambridge University Press, 1971, p. 86.
  2. Ibid..
  3. Edward Arthur Thompson, Romans and Barbarians : The Decline of the Western Empire, University of Wisconsin Press, 1982, p. 220.
  4. Capitale de l'Empire romain d'Occident.

Sources[modifier | modifier le code]