And Then There Were None (mini-série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir And Then There Were None.
And Then There Were None
Type de série Mini-série
Titre original And Then There Were None
Genre Drame, thriller
Création Sarah Phelps (en) (scénario)
Agatha Christie (roman)
Production Abi Bach
Musique Stuart Earl
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d'origine BBC One
Nb. d'épisodes 3
Durée 55 minutes
Diff. originale
Site web http://www.bbc.co.uk/programmes/b06v2v52

And Then There Were None est une mini-série britannique en trois épisodes de 55 minutes diffusée du 26 au sur la chaine BBC One. Elle est adaptée par Sarah Phelps (en) du célèbre roman Dix petits nègres écrit par Agatha Christie.

La série est produite à l'occasion du 125e anniversaire de la naissance d'Agatha Christie[1],[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1939, l'Europe est au bord de la guerre. Dix personnes qui ne se connaissent pas (huit invités et deux domestiques) se retrouvent sur « Soldier Island » (l'Île du Soldat), une île le long de la côte du Devon en Angleterre. Isolés du continent, leur hôte A. N. O'Nyme mystérieusement absent, ils se retrouvent tour à tour accusés de crime. Après que deux personnes trouvent la mort, les autres comprennent qu'un meurtrier est parmi eux.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs secondaires[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

À la suite du rachat des droits d'adaptation d'Agatha Christie par la BBC, Ben Stephenson (en) et Charlotte Moore (en) annoncent la mise en production de deux séries à l'occasion du 125e anniversaire de la naissance de la romancière : Partners in Crime et And Then There Were None. Cette dernière est produite par Mammoth Screen (en) en association avec Acorn Productions (propriétaire d'Agatha Christie Ltd.) pour une diffusion autour de Noël 2015 sur BBC One. Elle est adaptée du célèbre roman Dix petits nègres d'Agatha Christie par Sarah Phelps (en)[1],[2],[3],[4].

La scénariste Sarah Phelps, qui n'avait jamais lu le livre avant[5], raconte qu'elle a été choquée par la « brutalité, l'absence de remords et la dureté » de l'histoire[6]. « Dans les histoires de Poirot et Marple, quelqu'un est là pour résoudre le mystère, et cela vous donne un sentiment de sécurité, sachant ce qui va se passer par la suite. Quelqu'un sera présenté comme le coupable du crime et il sera amené devant la justice. Dans ce livre ce n'est pas le cas, personne ne va venir vous sauver, personne ne va venir aider ou comprendre. Il y a quelqu'un aux manettes, et cette personne est pernicieuse. C'est brutal et excitant à cause de cela »[7].

Pour adapter le roman, elle décide de ne pas regarder les précédentes adaptations, ne voulant pas adapter la vision d'un autre. Elle reste relativement fidèle à l'histoire du livre et ne fait que quelques petits changements sur le lieu ou la façon de mourir de certains des personnages. Cependant, elle « monte en puissance » quelques éléments et donne au tout une tournure plus sombre. Elle n'hésite pas non plus à utiliser le langage familier voire grossier, là où dans le roman tout le monde reste très poli. « Qu'est-ce que vous feriez si vous étiez sur une île où les gens meurent les uns après les autres ? Je pense que je ne tiendrai plus en place au bout d'un moment »[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute en sous la direction de Craig Viveiros et le casting est dévoilé à cette occasion[8]. Le tournage se déroule en Cornouailles, à Newquay et Mullion (en)[9], ainsi que dans l'Hillingdon House (en) à Hillingdon (Grand Londres)[10].

Les décors sont dans le style des années 1930, époque de l'action. La chef décoratrice Sophie Becher s'inspire du travail des décoratrices Syrie Maugham (en) et Elsie de Wolfe. Mais avec le réalisateur, elle décide de s'éloigner du style art déco classiquement utilisé dans les adaptations des œuvres d'Agatha Christie[11].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Episode 1
    Dix personnes qui ne se connaissent pas (huit invités et deux domestiques) se retrouvent sur « Soldier Island » (l'Île du Soldat), une île le long de la côte du Devon en Angleterre. Isolés du continent par une tempête, leur hôte A. N. O'Nyme mystérieusement absent, ils se retrouvent tour à tour accusés de crime. Avant le matin, deux personnes ont déjà trouvé la mort dans des circonstances suspectes.
  2. Episode 2
    Après un troisième mort suivant la mystérieuse comptine présente dans chaque pièce de la maison, les survivants comprennent que le meurtrier est parmi eux. Même devenus suspicieux, ils n'arrivent pas à empêcher de nouvelles morts. Les invités restants organisent une fouille complète de la maison en quête d'indices sur leur mystérieux hôte.
  3. Episode 3
    Il ne reste plus que cinq personnes vivantes sur les dix de départ. Après un nouveau meurtre, les quatre survivants commencent à perdre l'esprit. Mais les meurtres s'accélèrent et la vérité éclate lorsque les deux derniers invités se font face.

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Pour Sam Wollaston, du Guardian, la série « réussit à être loyale, non seulement à l'histoire mais aussi à l'esprit ». Elle est moderne avec « une tristesse et une tension psychologique oppressive que l'on voit plus souvent dans les thrillers scandinaves que dans les adaptations télévisées d'Agatha Christie »[12].

Pour Jasper Rees, du Telegraph, la série est un « thriller psychologique noir », bien loin des habituels et confortables mystères d'Agatha Christie. Il donne une note de quatre étoiles sur cinq et parle d'un programme « épatant à regarder »[13]. Dans le même journal, Tim Martin donne une note de quatre étoiles sur cinq au dernier épisode. L'adaptation « fait justice à l'univers d'Agatha Christie », en restant « proche de la cruauté et des intentions dramatiques de l'auteur », au contraire des adaptations précédentes très classiques[14].

Cependant, certaines personnes, dont le Daily Mail, critiquent la présence à l'écran de drogue, de violence, de sexe et de langage grossier. Pour John Curran, expert de Christie, « si son travail a résisté au temps pendant près d'un siècle, je ne vois pas l'intérêt de le modifier ainsi »[15].

Audiences[modifier | modifier le code]

Au Royaume-Uni, la série est un succès d'audience. Elle est suivie en moyenne par 5,5 millions de téléspectateurs. Le premier épisode attire plus de 6 millions de britanniques tandis que le deux autres sont au-dessus des 5 millions[16].

Diffusée en deux parties aux États-Unis sur Lifetime, la première partie diffusée le a été vue par 754 000 téléspectateurs[17] et la deuxième partie le lendemain, 376 000 téléspectateurs[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « BBC Plots Agatha Christie Adaptations for Writer’s 125th Anniversary », sur Variety,‎
  2. a et b (en) « BBC One to become new home of Agatha Christie in UK », sur BBC,‎
  3. (en) « David Walliams to star as BBC bags Agatha Christie drama deal », sur Guardian,‎
  4. (en) « New Agatha Christie mysteries headed to BBC One », sur tellyspotting.org,‎
  5. a et b (en) Tara Conlan, « BBC's And Then There Were None puts a darker spin on Agatha Christie », sur Guardian,‎ (consulté le 31 décembre 2015).
  6. (en) Hannah Furness, « BBC's And Then There Were None does not play "fast and loose" with Agatha Christie, writer says », sur Telegraph,‎ (consulté le 31 décembre 2015).
  7. (en) « Adapting Agatha Christie's And Then There Were None for BBC One », sur BBC,‎ (consulté le 31 décembre 2015).
  8. (en) L.V., « Filming begins on Agatha Christie's And Then There Were None for BBC One », sur BBC,‎ .
  9. (en) « Locations around Cornwall used for the filming of Television Programs », sur visiting-cornwall.co.uk (consulté le 24 décembre 2015).
  10. (en) Tom Deehan, « BBC's And Then There Were None filmed in Cornwall and Hillingdon », sur thelocationguide.com,‎ (consulté le 24 décembre 2015).
  11. (en) « And Then There Were None » [PDF], sur BBC (consulté le 31 décembre 2015).
  12. (en) Sam Wollaston, « Dickensian review – a labour of love obscured by too much fog and too many hats », sur Guardian,‎ (consulté le 31 décembre 2015).
  13. (en) Jasper Rees, « And Then There Were None, review: "spiffingly watchable" », sur Telegraph,‎ (consulté le 1er janvier 2016).
  14. (en) Tim Martin, « And Then There Were None, episode three, review: "a class act" », sur Telegraph,‎ (consulté le 1er janvier 2016).
  15. (en) Chris Hastings, « What HAS the BBC done to Agatha Christie? », sur Daily Mail,‎ (consulté le 1er janvier 2016).
  16. (en) Jasper Jackson, « And Then There Were None helps BBC dominate Christmas ratings », sur Guardian,‎ (consulté le 31 décembre 2015).
  17. (en) « Sunday Cable Ratings - The Walking Dead, The Real Housewives of Atlanta, College Basketball, Naked and Afraid & More! », sur TV-Recaps-Reviews,‎
  18. (en) « Monday Cable Ratings - WWE RAW, Better Call Saul, Major Crimes, Vanderpump Rules, Swamp People & More! », sur TV-Recaps-Reviews,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]