Anciens arrondissements de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 24 août 2010 à 22:48 et modifiée en dernier par Ordifana75 (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Comparaison des arrondissements de Paris avant et après 1860

On désigne par le terme « anciens arrondissements de Paris » les 12 arrondissements créés en 1795, avant la réorganisation par la loi du [1] en 20 arrondissements, lesquels depuis cette date ont simplement été, pour certains d'entre eux, légèrement étendus en même temps que Paris fut agrandi.

Les arrondissements de 1795 à 1860

Le , la ville de Paris, alors limitée par le mur des Fermiers généraux fut divisée en douze arrondissements municipaux.

Entre 1795 et 1859, chacun des douze arrondissements de l'époque était divisé en quatre quartiers (correspondant aux quarante-huit districts créés en 1790).

Plan de Paris divisé en 12 arrondissements et 48 quartiers (1843).
Arrondissement Quartiers
I Champs-Élysées
Place-Vendôme
Roule
Tuileries
II Chaussée-d'Antin
Faubourg-Montmartre
Feydeau
Palais-Royal
III Faubourg-Poissonnière
Mail
Montmartre
Saint-Eustache
IV Banque
Louvre
Marchés
Saint-Honoré
V Bonne-Nouvelle
Faubourg-Saint-Denis
Montorgueil
Porte-Saint-Martin
VI Lombards
Porte-Saint-Denis
Saint-Martin-des-Champs
Temple
VII Arcis
Marché-Saint-Jean
Mont-de-Piété
Saint-Martin-des-Champs
VIII Faubourg-Saint-Antoine
Marais
Popincourt
Quinze-Vingts
IX Arsenal
Cité
Hôtel-de-Ville
Île-Saint-Louis
X Faubourg-Saint-Germain
Invalides
Monnaie
Saint-Thomas-d'Aquin
XI École-de-Médecine
Luxembourg
Palais-de-Justice
Sorbonne
XII Jardin-du-Roi
Observatoire
Saint-Jacques
Saint-Marcel

Être marié au treizième arrondissement

Pierre Larousse indique dans son Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle [2] : « Être marié au treizième arrondissement, Se disait, lorsque Paris ne comptait que douze arrondissements, pour Vivre maritalement, sans être marié : Le marquis ne fut blâmé par personne de se MARIER AU TREIZIÈME ARRONDISSEMENT, avec une Béatrice d’occasion. (Balzac) »

À partir de 1860

Plaque commémorant la création du 16e arrondissement en 1860 suite à l'extension de Paris, qui est alors passé de 12 à 20 arrondissements

En 1860, l'extension de Paris jusqu'à l'Enceinte de Thiers donna lieu à un nouveau découpage, encore en vigueur, en vingt nouveaux arrondissements.

Pour l'essentiel, les arrondissements parisiens n'ont pas changé depuis 1860. Seules les limites extérieures des arrondissements extérieurs ont été repoussées en même temps que Paris s'est légèrement étendu conformément aux termes de la loi de déclassement des fortifications de Paris en date du [3] :

Paris atteint ses limites actuelles en 1954[5], date depuis laquelle la superficie de la commune de Paris est de 10 540 hectares (contre 7 802 ha en 1860[6], et 3 438 ha en 1859[7]).


Notes et références

  1. No 7072 — Loi sur l'extension des limites de Paris, Bulletin des lois de la République française, t. XIV, XIe s., no 738, p. 747–751, reproduit sur Google Books.
  2. Sub verbo ARRONDISSEMENT.
  3. Annie Fourcaut, Emmanuel Bellanger et Mathieu Flonneau, Paris/Banlieues, conflits et solidarités, Grâne, Creaphis, , 478 p. (ISBN 978-2-913610-97-2, lire en ligne), p. 160
  4. par décret du 27 juillet 1930, source: Chronologie des relations entre Paris et la banlieue de 1786 à nos jours
  5. source: article Faut-il agrandir Paris ? sur cafés géographiques
  6. source: Statistique de la France comparée avec les autres États de l'Europe, Maurice Block, Paris, 1860, p.397-399 ; certaines sources indiquent 7 088 ha mais il s'agit là de la surface défalquée de l'emprise de la Seine.
  7. source: idem ; certaines sources indiquent 3 228 ha mais il s'agit là de la surface défalquée de l'emprise de la Seine.

Articles connexes

Liens externes