Ancienne église Saint-Jean-Baptiste d'Espalion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ancienne église Saint-Jean-Baptiste
Espalion ancienne église (1).jpg
Au-dessus-des toits d'Espalion, le beffroi, le clocher et les deux tourelles de l'ancienne église.
Présentation
Destination initiale
église paroissiale
Destination actuelle
musées
Dédicataire
Style
Construction
XVe, XVIe et XIXe siècles
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Aveyron
voir sur la carte de l’Aveyron
Red pog.svg

L'ancienne église Saint-Jean-Baptiste est située à Espalion, en France.

Elle fait l’objet d'une protection au titre des monuments historiques.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'ancienne église est située presque en face de la nouvelle église du même nom, au cœur du centre-ville d'Espalion, dans le quart nord-est du département français de l'Aveyron[1], en région Occitanie.

Historique et architecture[modifier | modifier le code]

Sur l'emplacement de l'ancien hospice d'Espalion[2], l'église est bâtie à la fin du XVe siècle et au XVIe siècle, le culte y étant célébré à partir de 1478[1]. Antoine Salvanh, l'architecte du clocher de la cathédrale de Rodez, y réalise son portail sud-est en 1508 et son clocher hexagonal de 1503 à 1552[1]. Un beffroi supportant la cloche de la ville[3] a été érigé à son angle oriental.

L'église est désaffectée en 1883, après la consécration de la nouvelle église Saint-Jean-Baptiste[1]. Sa façade nord-ouest est transformée en 1884 par l'architecte de Rodez Gonzague Grinda, en remplacement du chœur[1]. Cette façade, de style néo-gothique, est flanquée de deux tourelles et au centre, un escalier à deux volées aboutit au premier étage[3]. En haut du pignon ont été sculptées les armes de la ville[3].

L'hôtel de ville et les services municipaux s'installent dans le bâtiment de 1897 à 1948, date à laquelle l'hôtel de ville est transféré dans les locaux qui abritaient le palais de justice[3]. L'ancienne église reste sans affectation jusqu'à ce qu'en 1975, les collections d'arts et traditions populaires du Rouergue rassemblées par Joseph Vaylet y soient installées (musée Joseph-Vaylet). En 1980, le musée du Scaphandre y est à son tour implanté[4].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Ancienne église Saint-Jean-Baptiste, actuellement musée Joseph Vaylet », notice no PA00094017, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 25 septembre 2017.
  2. Ancienne église Saint-Jean – Place du marché, panneau no 9 situé à l'extérieur de l'église, sur la droite du portail sud-est, vu le 18 juin 2017.
  3. a b c et d Espalion et soudain la révélation…, dépliant de l'office de tourisme Espalion-Estaing, consulté en juin 2017.
  4. Musée du Scaphandre, panneau situé à l'extérieur de l'église, sur la droite du portail sud-est, vu le 23 juin 2017.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]