Anchisaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anchisaurus polyzelus

Anchisaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Anchisaurus polyzelus (vue d'artiste).
Classification
Règne Animalia
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre  Sauropodomorpha
Clade  Plateosauria
Clade  Massopoda
Clade  Anchisauria
Famille  Anchisauridae

Genre

 Anchisaurus
Marsh[1], 1885

Nom binominal

 Anchisaurus polyzelus
Hitchcock[2], 1865

Synonymes

  • Amphisaurus

Anchisaurus (« reptile proche ») est un genre éteint de petits dinosaures sauropodomorphes herbivores, bipèdes-quadrupèdes, qui a vécu au début du Jurassique inférieur, il y a environ 194 millions d’années. Autrefois apparenté aux prosauropodes, il est classé aujourd’hui dans le clade des Anchisauria et parfois dans la famille des Anchisauridae.

Une seule espèce, l'espèce type, est connue, Anchisaurus polyzelus, décrite par Othniel Charles Marsh en 1885 pour le genre[1] et par Edward Hitchcock en 1865 pour l'espèce[2]

Découverte[modifier | modifier le code]

Le premier fossile a été retrouvé en 1818 dans le Connecticut, ce qui en fait le premier dinosaure à avoir été découvert sur le sol américain. Il faudra attendre 1912 pour qu’on lui donne son nom actuel. Les autres restes sont tous issus de la même région (Connecticut et Massachusetts). Des empreintes de pas ont été retrouvées en compagnie d’autres espèces, notamment d’ornithischiens primitifs et également de prédateurs théropodes.

Description[modifier | modifier le code]

De taille très modeste (environ 2 mètres), il ne pesait pas plus de 27 kg. À l’avant de son corps élancé, son cou étroit et flexible supportait une tête minuscule. Ses membres antérieurs comportaient cinq doigts, dont un pouce garni d’une griffe en forme de faux. Il se redressait sur ses pattes arrière (terminées par quatre orteils) pour attraper les feuilles des branches basses. Certains paléontologues pensent qu’il n’avait pas de joues et qu’il avalait sa nourriture sans la mâcher, mais ce point n’est pas établi.

Anienne représenattion, obsolète, du squelette d'Anchisaurus polyzelus par Marsh en 1907.

Classification[modifier | modifier le code]

Cladogrammes[modifier | modifier le code]

Le cladogramme suivant, extrait de l'analyse phylogénétique des saurischiens, établie par Alejandro Otero et ses collègues en 2015[3], montre la position d'Anchisaurus parmi les anchisauriens en groupe frère des Sauropodiformes:

Anchisauria

Anchisaurus


Sauropodiformes

Mussaurus




Aardonyx



Leonerasaurus



Sefapanosaurus




Melanorosaurus



Sauropoda






Le cladogramme de Blair McPhee et de ses collègues réalisé en 2014[4] montre le clade des Anchisauria regroupant beaucoup plus de genres, dont Anchisaurus comme le plus basal :

 Anchisauria 

Anchisaurus




Aardonyx




Melanorosaurus




Blikanasaurus





Lessemsaurus



Antetonitrus





Gongxianosaurus



Sauropoda








Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) O. C. Marsh. 1885. Names of extinct reptiles. American Journal of Science 29:169
  2. a et b (en) E. Hitchcock. 1865. Appendix [A]. Bones of Megadactylus polyzelus. In C. H. Hitchcock (ed.), Supplement to the Ichnology of New England. A Report to the Government of Massachusetts in 1863. Wright and Potter, Boston 39-40
  3. (en) Alejandro Otero, Emil Krupandan, Diego Pol, Anusuya Chinsamy et Jonah Choiniere, « A new basal sauropodiform from South Africa and the phylogenetic relationships of basal sauropodomorphs », Zoological Journal of the Linnean Society, vol. 174, no 3,‎ , p. 589 (DOI 10.1111/zoj.12247)
  4. (en) B. W. McPhee, A. M. Yates, J. N. Choiniere et F. Abdala, « The complete anatomy and phylogenetic relationships of Antetonitrus ingenipes(Sauropodiformes, Dinosauria): Implications for the origins of Sauropoda », Zoological Journal of the Linnean Society, vol. 171,‎ , p. 151 (DOI 10.1111/zoj.12127)