Anatole France (métro de Rennes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anatole France
Entrée de la station.
Entrée de la station.
Localisation
Pays France
Ville Rennes
Quartier La Touche
Adresse 20 rue Cardinal Paul-Gouyon, 35000 Rennes[1]
Coordonnées
géographiques
48° 07′ 05″ nord, 1° 41′ 15″ ouest

Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais 2
Nombre d'accès 2
Accessibilité Oui
Historique
Construction 1997-2000
Mise en service
Architecte(s) Pierre et Pascal Prunet
Gestion et exploitation
Propriétaire Rennes Métropole
Exploitant Keolis Rennes (STAR)
Code(s) de la station ANF
Ligne(s) (M) (a)
Correspondances
Train Halte de Rennes-Pontchaillou
Lignes urbaines (BUS)C231
Cars BreizhGo 7, 8a, 11, 15
(a)

Anatole France est une station de la ligne A du métro de Rennes, située dans le quartier de La Touche, tout près du quartier Saint-Martin, à Rennes dans le département français d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne.

Mise en service en 2002, elle a été conçue par les architectes Pierre et Pascal Prunet.

C'est une station, équipée d'ascenseurs, qui est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Situation sur le réseau[modifier | modifier le code]

Établie en souterrain (tunnel profond) sous l'avenue du 41e régiment d'Infanterie, la station Anatole France est située sur la ligne A, entre les stations Pontchaillou (en direction de Kennedy) et Sainte-Anne (en direction de La Poterie)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La station Anatole France est mise en service le , lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne A[2]. Son nom a pour origine la rue Anatole France, située à proximité, du nom du célèbre écrivain et critique littéraire français (1844-1924). Elle est réalisée par les architectes Pierre et Pascal Prunet[3], qui ont dessiné une station sur un seul niveau, la salle des billets se situant dans l'édicule en pierre agrémenté de pan de carreaux de verre composé de deux accès et surmonté d'une verrière[4].

La station est l'une des plus profondes du réseau, cette profondeur est nécessaire puisque la station est située sous une butte, en contrebas de laquelle est situé le canal d'Ille-et-Rance.

La station est construite comme l'ensemble de la ligne entre 1997 et 2000[5]. Elle a été la sixième et dernière station atteinte par le tunnelier « Perceval » le soit 66 jours après son départ de la station Sainte-Anne[6]. Cette section n'a pas causé d'incident majeur malgré son passage sous le canal d'Ille-et-Rance et l'unique incident rencontré le , des projections de mousse boulevard de Lattre-de-Tassigny, s'est finalement avéré être les stigmates d'un sondage mal rebouché[6]. Le tunnelier est reparti le pour parcourir les 200 mètres qui le sépare de sa destination finale, le « Puits Tumoine », qu'il atteindra le et où il sera finalement démonté[6].

Elle est la onzième station la plus fréquentée du réseau avec un trafic journalier cumulé de près de 8506 montées et descentes en 2009[7].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès et accueil[modifier | modifier le code]

La station est accessible via un édicule comptant deux accès, un sur l'avenue du 41e Régiment d'Infanterie et un sur la rue Cardinal Paul Gouyon, constituant la salle des billets. Au sein de l'édicule, on retrouve quatre ascenseurs, deux par quai, mais aucun escalier mécanique.

La station est équipée de distribteurs automatiques de titres de transport et de portillons d'accès couplés à la validation d'un titre de transport, opérationnels à partir du concomitamment au nouveau système billettique, afin de limiter la fraude[8]. La décision de modification a été confirmée lors du conseil du de Rennes Métropole[9].

Desserte[modifier | modifier le code]

Anatole France est desservie par les rames qui circulent quotidiennement sur la ligne A, avec une première desserte à h 19 (h 29 les dimanches et fêtes) et la dernière desserte à h 42 (h plus tard les nuits des vendredis aux samedis et des samedis aux dimanches).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Une station STAR, le vélo et une station Citiz Rennes Métropole existent à proximité de la station[10],[11].

Des correspondances sont possibles avec les trains à la halte de Rennes-Pontchaillou, située à 260 mètres à l'ouest, et elle est desservie par les lignes de bus C2, 31 et les lignes 7, 8a, 11 et 15 des cars régionaux BreizhGo. En cas d'arrêt prolongé de la ligne, la station n'est pas desservie par la navette de remplacement Bus relais métro[12].

À proximité[modifier | modifier le code]

La station dessert notamment :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Topologie des stations de métro du réseau STAR » Accès libre, sur https://data.explore.star.fr (consulté le )
  2. a et b (en) Robert Schwandl, « Rennes », sur http://www.urbanrail.net (consulté le ).
  3. « Anatole France », sur Metro-rennes-metropole.fr (consulté le )
  4. C. S., « Métro de Rennes : l’alliance de la lumière naturelle et artificielle », Lux, no 218,‎ , p. 22 à 24 (lire en ligne).
  5. Nathalie Bougeard, « RENNES Inauguration du VAL le 15 mars », sur http://www.lemoniteur.fr, (consulté le ).
  6. a b et c « La saga du tunnelier », sur http://www.ouestfrance-ecole.com, (consulté le ).
  7. « Dossier d'enquête publique préalable à la DUP », sur http://metropole.rennes.fr, (consulté le ).
  8. Jérôme Gicquel, « Rennes : Portillons, fin du ticket papier, tarifs… Ce qui va changer dans les transports », sur https://www.20minutes.fr, (consulté le )
  9. « Fraude à Rennes : à quoi vont ressembler les portillons du métro ?. Info - Rennes.maville.com », sur www.rennes.maville.com (consulté le )
  10. Keolis Rennes, « Topologie des stations LE vélo STAR », sur http://data.explore.star.fr, (consulté le ).
  11. Keolis Rennes, « Topologie des stations City Roul' », sur https://data.rennesmetropole.fr, (consulté le ).
  12. « Plan de la ligne Bus relais métro », sur https://www.star.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]