Anastatica hierochuntica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Anastatique est une petite plante vulgairement connue sous le nom de Rose de Jéricho, et appelée par les botanistes Anastatica hierochuntica. C'est une crucifère annuelle, quelquefois bisannuelle, et selon la légende de la Tétradynamie siliculeuse, que les vents de l'Afrique arrachent au sol sablonneux et aride de l'Égypte, de la Syrie, d'Israël et de la Palestine, pour en rouler les débris à l'embouchure des fleuves qui se perdent dans la Méditerranée[réf. nécessaire][1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Rose de Jéricho, ou anastatique, desséchée

Sa tige rameuse, garnie de feuilles oblongues, est terminée par des épis de fleurs blanches. Dès que les graines qu'elle porte ont atteint leur maturité, cette plante se pelotonne et se dessèche ; mais dès qu'elle se trouve transportée sur une terre humide ou est arrêtée aux bords des eaux, elle reprend sa forme première, les racines s'accrochant au sol, les rameaux s'étendant, de nouvelles feuilles naissant, de nouvelles fleurs s'épanouissant, une seconde végétation s'accomplit entièrement.

On place l'Anastatique au nombre des plantes hygrométriques ; même lorsqu'elle est vieille et sèche, elle a la propriété de se dilater et de s'étendre, ou de se resserrer, suivant que l'air libre est humide ou sec. Ses graines arrondies s'attachent à la terre aussitôt qu'elles s'échappent de la silicule globuleuse qui les contient, et y germent bientôt.

En mettant à tremper la tige de l'Anastatique dans un verre d'eau[2], l'on obtient le même phénomène que lorsque la plante se fixe sur un sol humide, avec la seule différence que la sorte d'épanouissement de ses rameaux desséchés n'est autre chose que l'expansion des rameaux devenus souples, qui rappelle le calice frangé[Quoi ?] de la nigelle cultivée ou de la rose mousseuse[Quoi ?]. L'expérience peut être répétée plusieurs fois avec la même plante.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Danin Avinoam, Desert vegetation of Israel and Sinai, Jérusalem, Cana Publishing House, , 148 p. (ISBN 9652640050)
  2. Félix-Édouard Guérin-Méneville (direction d'ouvrage), Dictionnaire pittoresque d'histoire naturelle et des phénomènes de la nature, Paris, 1833-1839, volume 1 (1833), p. 159

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :