Anang (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anang.
image illustrant un groupe ethnique image illustrant le Nigeria
Cet article est une ébauche concernant un groupe ethnique et le Nigeria.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Anang
Description de cette image, également commentée ci-après

Prince anang

Populations significatives par région
Drapeau du Nigeria Nigeria 1 545 000
Autres
Langues anang
Religions christianisme
Ethnies liées Ibibios

Les Anang sont une population d'Afrique de l'Ouest, vivant principalement dans la région côtière au sud-est du Nigeria, dans l'État d'Akwa Ibom.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe différentes formes : Anaang, Anan, Anangs, Annang[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est l'anang (ou anaang), une langue bénoué-congolaise dont le nombre de locuteurs était estimé à 1 400 000 lors du recensement de 1991[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Masque facial féminin[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité BnF [1]
  2. (en) Fiche langue (code «anw») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  3. Brooklyn Museum

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Patrick Ebewo, « Eka-Ekong : total theatre in Annang folk art », in Nigerian heritage: journal of the National Commission for Museums and Monuments (Abuja), 8, 1999, p. 85-100
  • (en) Kenneth Enang, The African experience of salvation : based on the Annang independent churches of Nigeria, M&C Pub., Londres, 1986 (1re éd. 1979 : Salvation in a Nigerian background), 365 p.
  • (en) Joseph D. Esema, Culture, customs, and traditions of Akwa Ibom people of Nigeria, MOCOMP, Uyo, 2002, 132 p.
  • (en) Chukwuango S. Okeke, Raffia textiles of the Annag/Ibibio of Ikot-Ekpene, Nigeria, African Studies Association, Philadelphie, 1980
  • (en) David Pratten, The man-leopard murders : history and society in colonial Nigeria, Indiana University Press, Bloomington, 2007, 425 p. (ISBN 9780253349569)
  • (en) J. Salmons, « Martial Arts of the Annang », in African Arts (Los Angeles), 1985, vol. 19, n° 1, p. 57-63
  • (en) Okon Udo Umoetuk, « The raffia weaving industry in Ikot Ekpene », in Nigeria magazine (Lagos), 53 (1), janvier-mars 1985, p. 44-48

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :