Ananda Devi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ananda Devi
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
Trois Boutiques (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions

Ananda Devi, née le à Trois Boutiques dans le district de Grand Port, est une femme de lettres mauricienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle naît en 1957 à Trois Boutiques sur l'ile Maurice[1],[2]. Ses parents, mauriciens et propriétaires terriens, sont d'origine indienne[3]. Elle est, de ce fait, familière de plusieurs langues (le français, le créole, l'anglais et le télougou). Dès son enfance, elle se passionne pour l'écriture en écrivant (poèmes, nouvelles, etc.)[2].

À 15 ans, elle remporte un concours d'écriture organisé par l'ORTF et l'ACCT qui publie sa nouvelle intitulée La Cité Attlee[4].

Elle publie son premier recueil de nouvelles, intitulé Solstices, à 19 ans[4].

Elle obtient un doctorat d'anthropologie sociale à l'École des études orientales et africaines de l'université de Londres[5]. Après ses études, elle revient à sa première passion, la littérature, et publie son premier roman dans une maison d'édition africaine. Puis elle publie ses romans chez différents éditeurs, notamment l'Harmattan, Gallimard et aujourd'hui Grasset.

À travers ses différents romans et nouvelles, elle offre aux lecteurs une vision de l'île Maurice aux antipodes de la vision officielle transmise aux touristes, mettant en exergue aussi les violences faites aux femmes[6]. Ce sont des tableaux percutants de la guerre des sexes et des classes[7]. Certains de ses ouvrages, notamment Les hommes qui me parlent et Deux malles et une marmite, sont également autobiographiques[6].

Elle vit à Ferney-Voltaire dans l'Ain[8].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Solstices, P. Mackay, 1977
  • Le Poids des êtres, Éditions de l'Océan Indien, 1987
  • Rue la Poudrière, Les Nouvelles Éditions africaines, 1988
  • Le Voile de Draupadi, L'Harmattan, 1993
  • La Fin des pierres et des âges, Éditions de l'Océan Indien, 1993
  • L'Arbre-fouet, L'Harmattan, 1997
  • Moi, l’interdite, Dapper, 2000
  • Les Chemins du long désir, Grand Océan, 2001
  • Pagli, Gallimard, 2001
  • Soupir, Gallimard, 2002
  • Le Long Désir, Gallimard, 2003
  • La Vie de Joséphin le Fou, Gallimard, 2003
  • Eve de ses décombres, Gallimard, 2006
Prix des cinq continents de la francophonie, Prix RFO du livre
  • Indian Tango, Gallimard, 2007
Sélection Prix Fémina et Prix France Télévisions
  • Le Sari vert, Gallimard, 2009
Prix Louis-Guilloux
  • Quand la nuit consent à me parler (poèmes), Éditions Bruno Doucey, Paris 2011[17]
  • Les Hommes qui me parlent, Gallimard, 2011
  • Les Jours vivants, Gallimard, 2013
  • L’Ambassadeur triste, Gallimard, 2015
  • Ceux du large (poèmes), Éditions Bruno Doucey, 2017[18] (édition trilingue créole mauricien-français-anglais)
  • Manger l'autre, Grasset, 2018, Prix Ouest-France - Étonnants Voyageurs[13],[8]
  • L'Illusion poétique, éditions Paulsen, 2017.
  • Danser sur tes braises suivi de Six décennies, Éditions Bruno Doucey, 2020
  • Fardo, éditions Cambourakis et musée des confluences, 2020
  • Le Rire des déesses, Grasset, 2021
Prix Femina des lycéens 2021
Grand prix du roman métis 2022
  • Deux malles et une marmite, éditions Project'îles, 2021[2]
  • Sylvia P., Éditions Bruno Doucey, 2022
Grand prix de l'héroïne Madame Figaro étranger 2023
  • Le Jour des caméléons, Grasset, 2023[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Véronique, « Devi Ananda (Ananda Nirsimloo_Anenden, dite) [Trois Boutiques 1957] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Dictionnaire universel des créatrices, Éditions Des femmes, , p. 1235
  2. a b et c Kidi Bebey, « Deux malles et une marmite, les leçons d’écriture d’Ananda Devi », Le Monde ,‎ (lire en ligne)
  3. « Ananda Devi », sur ladepeche.fr (consulté le )
  4. a et b « Ananda Devi, écrivain », sur France Culture, (consulté le )
  5. « Catherine Boudet & Ananda Devi (Île Maurice) », sur France Culture, (consulté le )
  6. a b et c Gladys Marivat, « Le Jour des caméléons, d’Ananda Devi : la colère rouge de l’île Maurice », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Tirthankar Chanda, « Made in Mauritius  : Amal Sewtohul renouvelle la littérature mauricienne », Radio France internationale,‎ (lire en ligne)
  8. a et b Salomé Kiner, « Les zones d’opulence d’Ananda Devi », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  9. Véronique Bragard, « Ananda Devi », sur île en île
  10. « Prix Louis-Guilloux. Ananda Devi lauréate 2010 », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  11. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2010
  12. « Ananda Devi vient de recevoir le prix OUEST... », sur Étonnants Voyageurs (consulté le )
  13. a et b « Ananda DEVI reçoit le prix Ouest-France Etonnants - Voyageurs », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  14. « Ananda Devi, lauréate du Femina des lycéens 2021 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne)
  15. « Les 4 lauréates du Grand Prix de l’Héroïne 2023 », sur ActuaLitté.com, (consulté le )
  16. « Ananda Devi, Prix de la langue française 2023 », sur ActuaLitté.com,
  17. « Quand la nuit consent à me parler », sur Éditions Bruno Doucey, (consulté le ).
  18. « Ceux du large », sur Éditions Bruno Doucey, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]