Analyse des pratiques professionnelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Analyse des pratiques)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir APP.

La notion d'analyse des pratiques désigne une méthode de formation ou de perfectionnement fondée sur l'analyse d'expériences professionnelles, récentes ou en cours, présentées par leurs auteurs dans le cadre d'un groupe composé de personnes exerçant la même profession[1]. Elle est utilisée le plus souvent par des métiers comportant une composante relationnelle prédominante, tels que médecins, enseignants ou travailleurs sociaux, et postule que l'expérience est source de construction de savoirs[2].

Historique[modifier | modifier le code]

L'analyse des pratiques comme démarche de formation se développe depuis les années 1940. Elle a été initiée par le psychanalyste anglais Michael Balint, comme un outil de développement des pratiques relationnelles des médecins.

L'ouvrage « Le médecin, son malade et la maladie » de Michael Balint, postule l'importance déterminante de la relation patient/médecin dans le processus de guérison[3]. Il convoque la théorie psychanalytique et les notions de transfert et de contre-transfert pour tenter d'éclairer ce qui est en jeu dans cette pratique relationnelle. Toutefois plutôt qu'un enseignement de ces notions aux praticiens, il estime plus pertinent de les faire travailler sur la compréhension du contre-transfert à partir de situations réelles, de cas leur ayant posé problème. Par la suite, les métiers du champ sanitaire et social, équipes soignantes et équipes éducatives travaillant dans diverses institutions vont avoir recours à ce type de dispositif, appelés Groupes Balint[2].

Un second courant appelé pratique réflexive voit le jour à partir des travaux de Donald Schön et Chris Argyris. Basé sur l'idée que les apprentissages académiques sont peu opérants pour résoudre des problèmes rencontrés dans le cadre d'une pratique professionnelle, il propose aux praticiens de « construire des modèles d’action qui sont responsables de l’organisation subjective des éléments de la situation et donc du cadre » à partir d'une réflexion sur leurs propres actions, cette réflexion sur l'action étant productive d'un savoir[2].

Variété des références théoriques[modifier | modifier le code]

  • Approche centrée sur la personne (Carl Rogers)
  • Approche clinique d'inspiration psychanalytique
  • Approche phénoménologique axées sur l'explicitation des savoirs d'action
  • Approche psychosociologique
  • Approche systémique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Allione, La part du rêve dans les institutions : régulation, supervision, analyse des pratiques
  • Marie-Claude Baietto, Annie Barthelemy, et Ludovic Gadeau (2003). Pour une clinique de la relation éducative. recherche sur les dispositifs d'analyse des pratiques professionnelles, coll. Savoir et formation, Paris, L'Harmattan.
  • Jacky Beillerot, « L’analyse des pratiques professionnelles : pourquoi cette expression ? » p.12-13, Cahiers pédagogiques 346, septembre 1996. (Article réédité in C. Blanchard-Laville & D. Fablet (dir.) Analyser les pratiques professionnelles. Paris, L’Harmattan, 2000, p. 21-26.
  • Claudine Blanchard-Laville
    • Pour une clinique du travail enseignant, Cliopsy, 2012.
    • avec Dominique Fablet (éd.), Travail social et analyse des pratiques professionnelles. Dispositifs et pratiques de formation, coll. Savoir et formation, Paris, L'Harmattan, 2012.
  • Jean Chami et Chantal Humbert (coord.) Dispositifs d'analyse des pratiques et d'intervention. Approches théoriques et cliniques du concept de dispositif, coll. « Savoir et formation », Paris, L'Harmattan, 2012.
  • Mireille Cifali, Le lien éducatif : contre-jour psychanalytique, Paris : PUF, [1994], 4e éd. 2005.
  • Marlyne Dabrion, Guide pédagogique pour l'analyse de la pratique professionnelle infirmière, Paris Med-line, 2018.
  • Dominique Fablet (2012) Supervision et analyse des pratiques professionnelles dans le champ des institutions sociales et éducatives, coll. Savoir et formation, Paris, L'Harmattan.
  • Dominique Millet, De l'analyse des pratiques professionnelles en formation : Éducation Santé Travail social.
  • Pierre Vermersch, L'entretien d'explicitation, Paris : ESF, 2006.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Revue de l'analyse de pratiques professionnelles [1]
  • Portail de l'analyse des pratiques professionnelles [2]
  • Présentation du master "FIAP" Formation à l'intervention et à l'analyse de pratiques, responsable : Françoise Hatchuel), u-paris10.fr et master-fiap - département de sciences de l'éducation, université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacqueline Barus-Michel, Eugène Enriquez, André Lévy (dir.) Vocabulaire de psychosociologie Toulouse, Erès, 2013, 11e, p. 302.
  2. a b et c Anne Marie Lagadec, « L'analyse des pratiques professionnelles comme moyen de développement des compétences : ancrage théorique, processus à l'œuvre et limites de ces dispositifs », Recherche en soins infirmiers 2009/2 (N° 97), Éditeur ARSI [lire en ligne].
  3. Marguerite Lahalle. « Balint Michael, Le médecin, son malade et la maladie. », Revue française de sociologie, 1961, vol. 2, no 1, p. 106-108 [lire en ligne]