Anagarika Govinda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Li Gotami, Lama Govinda et Nyanaponika

Lama Anagarika Govinda (né Ernst Lothar Hoffman le 17 mai 1898; mort le 14 janvier 1985 à Mill Valley en Californie) fut le fondateur de l'ordre Pali du bouddhisme tibétain du Arya Maitreya Mandala et un propagateur du bouddhisme tibétain.

Vie en Europe[modifier | modifier le code]

Il naquit à Waldheim en Allemagne, d'un père allemand et une mère bolivienne. Après avoir passé deux ans dans l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale, il fut réformé pour cause de tuberculose. Il habita Capri en Italie de 1920 à 1928, où il découvrit le bouddhisme.

Vie en Asie[modifier | modifier le code]

Parti au Sri lanka, il se fit moine bouddhiste de la tradition Theravada. Il était alors relativement critique au sujet du bouddhisme tibétain, qu’il considérait être envahi de démons. En 1931, il assista à une conférence à Darjeeling pour convertir les Tibétains à ce qu’il considérait comme une forme plus pure de bouddhisme. À Darjeeling, il rencontra le maître tibétain Tomo Geshe Rinpoché (1866-1936)[1], qui a totalement retourné les opinions de Govinda. Dès lors, il a embrassé la forme tibétaine de bouddhisme. Il fit un pèlerinage au mont Kailash au Tibet en 1932. Après la fondation de son ordre en 1933, il vécut durant trois décennies une vie d’ermite à Crank's Ridge, près d’Almora (en) en Inde du nord. Puis, il a entrepris des voyages dans les régions les plus éloignés du Tibet, réalisant un grand nombre de tableaux, dessins et photographies. Il a décrit ses voyages dans son livre Le Chemin des nuages blancs.

Allemand de naissance, Govinda fut interné par l'armée britannique en 1942 pendant la Deuxième Guerre mondiale à Dehra Dun avec d'autres ressortissants allemands, dont Heinrich Harrer et Nyanaponika Thera (en)[2]. Cet internement n'était pas lié à sa nationalité (il était devenu citoyen britannique en 1938) mais à ses « associations avec des personnes de sympathie non-britannique », à savoir la famille de Nehru.

En 1947, il épousa la photographe parse Li Gotami (son nom d’origine est Ratti Petit), avec qui il voyagea au Tibet, notamment au Royaume de Gugé.

Conférences[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960 il voyagea beaucoup pour donner des conférences sur le bouddhisme. Il s'établit pour finir dans région de la Baie de San Francisco, où il passa ses dernières années et fut l'hôte, quelque temps, d'Alan Watts. Lama Angarika Govinda nomma Volker Zotz son régent Vajra, fonction traditionnelle qui confère la responsabilité de poursuivre la tâche d'enseignement léguée par le maître.

Devenir du message de Lama Govinda en occident, photo de Pagode du Népal à Munich.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tibetan mysticism after Lama Anagarika Govinda (in German)
  2. Donald S. Lopez Fascination tibétaine : du bouddhisme, de l'Occident et de quelques mythes, p. 77

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Psycho-Cosmic Symbolism of the Buddhist Stupa (1940), Dharma Publishing 1976 edition: (ISBN 0-913546-36-4)
  • Foundations of Tibetan Mysticism (1959), London: Rider, Weiser Books 1969 edition, (ISBN 0-87728-064-9) ((fr) Les Fondements de la mystique tibétaine, Albin Michel, 1960, format de poche (ISBN 2-226-00260-X))
  • The Way of the White Clouds (1966), London: Hutchinson, Shambhala 1988 edition: (ISBN 0-87773-462-3), reprint: (ISBN 0-87773-007-5), Overlook hardcover: (ISBN 1-58567-465-6), Overlook paperback: (ISBN 1-58567-785-X), Ebury: (ISBN 0-7126-5543-3) ((fr) le Chemin des nuages blancs. Pèlerinages d'un moine bouddhiste au Tibet, éditions Albin Michel)
  • The Psychological Attitude of Early Buddhist Philosophy (1969), Motilal Banarsidass Publisher, 1992 hardcover: (ISBN 81-208-0941-6), 1998 edition: (ISBN 81-208-0952-1)
  • Creative Meditation and Multi-Dimensional Consciousness (1976) London: Allen and Unwin ((fr) Méditation créatrice et conscience multidimentionnelle, traduit par Jean Herbert, Albin Michel, 1979)
  • The Inner Structure of the I Ching, the Book of Transformation (1981), Art Media Resources, (ISBN 0-8348-0165-5)
  • A Living Buddhism for the West (1990), Shambhala (ISBN 0-87773-509-3)
  • Insights of a Himalayan Pilgrim (1991)
  • Buddhist Reflections (1994), Motilal Banarsidass Publisher, (collected essays) (ISBN 81-208-1169-0)

Bibliographie critique[modifier | modifier le code]

  • Ken Winkler, 1000 Journeys: The Biography of Lama Anagarika Govinda (1990), Element Books, (ISBN 1-85230-149-X)
  • Volker Zotz: Auf den glückseligen Inseln. Buddhismus in der deutschen Kultur. Theseus, Berlin 2000, (ISBN 3-89620-151-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]