Ana Blandiana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ana Blandiana
Ana Blandianapoet.jpg
Informations générales
Naissance
Nationalité
Activités
Palmarès
Distinctions
prix Vilenica (en)
Prix Herder
citoyen d'honneur de Timișoara (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Otilia Valeria Coman (née le à Timișoara) est sous son nom de plume d'Ana Blandiana une poétesse, essayiste et figure politique roumaine. Son surnom de Blandiana vient du nom du village du județ d'Alba en Transylvanie, dans lequel est née sa mère.

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Le père d'Otilia, Gheorge (1915-1964) fut un prêtre qui passa plusieurs années dans les prisons communistes et mourut dans un accident quelques semaines après sa sortie de prison dû à une amnistie générale. Sa mère Otilia (Diacu) était comptable. Sa sœur Geta naît en 1947. Elle se marie en 1960 à l'écrivain Romulus Rusan

Après ses débuts dans la Tribuna en 1959, où elle signe pour la première fois du nom d'Ana Blandiana, elle est publiée dans l'anthologie 30 de poeți tineri ("30 jeunes poëtes"). En 1963, après 4 années d'interdictions dues aux positions de son père, elle publie de nouveau dans Contemporanul (édité par George Ivașcu).

Après la révolution roumaine de 1989, Ana Blandiana entre dans la vie politique. Elle est l’initiatrice de la création d’un Mémorial de la résistance et des victimes du communisme, à Sighetu Marmației, ville du Nord de la Roumanie[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 50 de poeme, ("50 Poèmes"),
  • 1970: Octombrie, Noiembrie, Decembrie (Octobre, novembre, décembre),
  • 1972: Întâmplări din grădina mea
  • 1980: Ora de nisip
  • 1984: Întâmplări de pe strada mea
  • 1984: Totul
  • 1988: În dimineața de după moarte
  • 1996: La cules îngeri
  • 1997: Cartea albă a lui Arpagic

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Étoile de proie, [« Stea de pradá »], trad. d’Hélène Lenz, Saint-Jean-de-Bruel, France, Les ateliers du Tayrac, coll. « Tripes » 1991, 77 p. (ISBN 2-906014-17-6)
  • L'Architecture des vagues, [«  Architectura valurilor »], trad. d’Hélène Lenz, Saint-Jean-de-Bruel, France, Les ateliers du Tayrac, coll. « Tripes » 1995, 79 p. (ISBN 2-906014-29-X)
  • Clair de mort, trad. de Gérard Bayo, Troyes, France, Éditions Librairie Bleue, 1996
  • Autrefois les arbres avaient des yeux : anthologie, 1964-2004, sél. et trad. de Luiza Palanciuc, Troyes, France, Éditions Librairie Bleue, coll. « Cahiers bleus-poésie », 2005, 180 p. (ISBN 2-86352-257-4)
  • Les saisons, traduction de Muriel Jollis-Dimitriu, Éditions Le Visage Vert, 2013

Titres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notre Europe: Rencontre avec Ana Blandiana, poétesse roumaine