Anaïs Beauvais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anaïs Beauvais
Biographie
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Paris
Nom de naissance
Modeste Amandine Pierrette Théolinde Lejault
Autres noms
Mme Anaïs Landelle
Activité
Conjoint
Charles Landelle
Autres informations
Maître
Lazarus Wihl, Jean-Jacques Henner, Carolus-Duran
Genre artistique
portraits, allégories

Anaïs Beauvais, née à Flez-Cuzy le [1] et morte à Paris 7e le [2], est une peintre française, surtout connue pour avoir réalisé en 1880 le portrait de la mère de Marcel Proust, Jeanne Weil.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Pierre Noël Lejault, propriétaire et maire de la commune de Champallement et de Sophie Amandine Charles[1], Modeste Amandine Pierrette Théolinde est issue de la communauté des Jault ,communauté de la Nièvre qui avait conservé sa constitution patriarcale du Moyen-Age jusqu'à sa dissolution en 1847[3].

En 1848, elle épouse à Paris Louis-Michel Beauvais (1823-1884)[4] avocat et receveur de rentes. Il s'est notamment occupé de la séparation des biens des époux Clésinger. Femme du monde, elle fréquente dès cette époque de nombreux artistes, comme Aristide Hignard, Pablo de Sarasate ou Eugène Verconsin dont elle réalisera les portraits, ou encore Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ[5]. Elle suit successivement les cours du peintre allemand Lazarus Wihl, puis de Jean-Jacques Henner et Carolus-Duran[6], peut-être au sein de l'atelier des dames, à partir de 1877.

Elle expose au Salon à partir de 1867 sous le nom d'Anaïs Beauvais[7], et y participe régulièrement jusqu'en 1891. Elle obtient une mention honorable à l'Exposition universelle de 1889[8].

Après le décès de son premier époux, elle se remarie en 1889 avec le peintre Charles Landelle[9]. Les artistes Léon Bonnat et Barrias sont témoins à leur mariage. Dans son salon du quai Voltaire ou dans sa propriété de Chennevières, sur les bords de la Marne, elle s’entoure artistes, écrivains et intellectuels.[10]

Elle décède à 65 ans le 13 juin 1898, à son domicile parisien du quai Voltaire[2].

A la vente après décès de Charles Landelle, un paysage des bords de Marne par Anaïs Beauvais fait partie des peintures présentées[11].

Expositions[modifier | modifier le code]

Salon des artistes français[7][modifier | modifier le code]

  • Le Pêcheur surpris par une sirène (Der Fischer, überrascht von einer Meerjungfrau), 1869, Musée de la faïencerie Frédéric Blandin, Nevers
    1867 : Vénus et l’Amour
  • 1868 : Portrait de M. B.
  • 1869 : Le Pêcheur surpris par une sirène
  • 1870 : Portrait d’Aristide Hignard ; Portrait de Pablo de Sarasate
  • 1872 : Portrait de Mlle M.P.
  • 1873 : Portrait de Mlle M.C.
  • 1874 : Portrait de M. Barre, statuaire
  • 1875 : Adelia
  • 1876 : Le repos du modèle ; Portrait de M. Verconsin
  • 1877 : Portrait de Mlle L. ; Portrait de M. D.
  • 1878 : La Cigale
  • 1879 : Perles et Roses
  • 1880 : La Mort d’Albine dans le Paradon
  • 1881 : La brûleuse de papillons
  • 1882 : La tentation de saint Antoine ; La fileuse
  • 1883 : Portrait de M. L. Arnault
  • 1884 : Echo
  • 1885 : Portrait de M. E. Bouche ; Le premier succès
  • 1886 : Jeune Monténégrine
  • 1887 : Portrait de M. D. ; Chrysanthèmes
  • 1888 : La Cigale
  • 1891 : Le mois de juin
  • 1897 : Le repos du modèle
Anaïs Beauvais, Portrait de Jeanne Proust, 1880, Musée Marcel Proust-Maison de tante Léonie

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives de la Nièvre, actes d'état civil pour la commune de Flez-Cuzy : 5Mi18 833 (vue 453)
  2. a et b Acte de décès à Paris 7e, n° 976, vue 6/17.
  3. « Vente prochaine, l'atelier de Charles Landelle », Le Journal des arts,‎ (lire en ligne)
  4. Archives de Paris, Etat civil reconstitué, 30 septembre 1848, 5Mi1 2184
  5. Roger Diederen, From Homer to the Harem: The Art of Jean Lecomte du Nouÿ,, New York, Dahesh Museum of Art,
  6. Société académique du Nivernais, Nevers, « Mme Beauvais », Mémoires de la Société académique du Nivernais,‎ (lire en ligne)
  7. a et b Musée d'Orsay, « Base Salons » (consulté le )
  8. « [Collection comte Michel Tyskiewicz] », Le Journal des arts, Rollin, Félix-Bienaimé Feuardent,‎ (lire en ligne)
  9. Archives de Paris, Actes d'Etat civil, Mariages, 7e arrondissement, V4E 6019
  10. a et b « Fiche de l'oeuvre "Le Liseur" sur le site du musée de Laval »
  11. Catalogue des tableaux et études, pastels, aquarelles et dessins par Charles Landelle, tableaux..., objets d'art et d'ameublement, faïences, objets divers, meubles, anciennes tapisseries des Flandres, provenant de l'atelier Charles Landelle... / [expert] Georges Petit, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]