Anıtkabir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Turquie image illustrant l’architecture ou l’urbanisme
Cet article est une ébauche concernant la Turquie et l’architecture ou l’urbanisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Anıtkabir
Anitkabir Mausoleum Ataturk.JPG
Présentation
Type
Architecte
Emin Halid Onat, Ahmet Orhan Arda
Construction
Hauteur
17 m
Site web
Géographie
Pays
Région
Province
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Turquie
voir sur la carte de Turquie
Red pog.svg
Le cénotaphe d'Atatürk (le tombeau se trouve en dessous de celui-ci).
La place de la Victoire

Anıtkabir est le nom du mausolée érigé en l'honneur du fondateur et premier président de la République de Turquie, Mustafa Kemal Atatürk, mort le 10 novembre 1938. Il est situé à Ankara sur la colline d’Anıttepe.

Nom[modifier | modifier le code]

Le nom est formé des mots turc anıt, « monument »[1] et kabir, « tombe »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Atatürk n'ayant désigné aucun lieu d'enterrement, sa dépouille mortelle est provisoirement déposée au musée ethnographique d’Ankara à partir du .

Un concours international est organisé par le gouvernement turc pour la conception d’un mausolée « monumental » en l’honneur du fondateur de la Turquie moderne. Sa conception est due aux architectes Emin Onat et Orhan Arda qui remportent le concours parmi 45 autres projets. La construction ne débute qu’en 1944 en raison des difficultés économiques dues à la Seconde Guerre mondiale. Le bâtiment est finalement achevé en septembre 1953 et la dépouille d'Atatürk y est transférée le 10 novembre suivant lors de funérailles nationales.

Le monument est également conçu à l'origine pour accueillir les tombes de tous les présidents de la République, mais cette idée est abandonnée par la suite pour renforcer l'identité du monument liée à Atatürk. Seul les restes d'İsmet İnönü, successeur d'Atatürk et deuxième président de la République, y sont enterrés en 1973.

Un monument national[modifier | modifier le code]

Anıtkabir n’est pas seulement un monument national mais aussi un important lieu protocolaire. Tout visiteur officiel étranger doit s’y rendre pendant sa visite, déposer une gerbe au mausolée et signer le livre d’honneur. De même, à l’occasion des fêtes nationales en Turquie, le président de la République s’y rend pour donner le coup d'envoi des festivités.

Le jour de la commémoration de la mort d’Atatürk, le 10 novembre, des dizaines de milliers de gens affluent pour y observer les deux minutes de silence à l’heure exacte de sa mort, h 5. Au même moment, les sirènes retentissent à travers tout le pays pour appeler la nation à cet hommage et les drapeaux sont mis en berne pour la journée. La diffusion audiovisuelle est aussi interrompue pendant ces deux minutes.

Le mausolée abrite également un musée consacré à Atatürk et la Guerre d’indépendance turque (1919-1922). Le nombre de visiteurs dépasse les 3 millions par an.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (tr) « Dictionnaire français turc, entrée anıt » (consulté le 18 juillet 2013)
  2. (tr) « Dictionnaire français turc, entrée kabir » (consulté le 18 juillet 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]