Anéantis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anéantis
Auteur Sarah Kane
Nb. d'actes 1 acte, 5 scènes
Version originale
Titre original (en)Blasted
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de création originale
Lieu de création originale Royal Court Theatre, Londres,
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Metteur en scène James MacDonald
Version française
Traducteur Lucien Marchal
Éditeur L'arche
Date de parution 1998
Nombre de pages 96
ISBN 9782851814210
Personnages principaux
Ian, un journaliste de 45 ans.
Cate, une petite-bourgeoise de 21 ans.
Un soldat.
Lieux de l'action
Un grand hôtel de Leeds, une ville du Yorkshire de l'Ouest, en Angleterre.

Anéantis ((en)Blasted) est la première pièce de théâtre écrite par la dramaturge anglaise Sarah Kane (1971-1999). Créée à Londres, au Royal Court Theatre, le , dans une mise en scène de James MacDonald, la pièce a été accueillie de façon très critique par le presse britannique, provocant le plus gros scandale théâtral depuis la création, dans ce même théâtre, en novembre 1965, de Saved d'Edward Bond[1].

Personnages[modifier | modifier le code]

Ils sont trois. Ian est un journaliste de 45 ans, originaire du Pays de Galles. Mais il a pris l'accent de Leeds. Cate, a 21 ans. C'est une petite-bourgeoise du sud de Londres. Elle bégaye quand elle est stressée. Le troisième personnage est un soldat. Sinon, un bébé mort et un garçon d'étage sont évoqués dans la pièce qui se passe dans la chambre d'un grand hôtel luxueux de la ville de Leeds, dans le Yorkshire de l'Ouest.

Résumé[modifier | modifier le code]

Ian, le journaliste a invité Cate à l'hôtel. Il voudrait renouer avec elle. Cate a une autre liaison et tente d'expliquer à Ian que tout est fini entre eux. Celui-ci n'est pas prêt à l'entendre. Ils passent la nuit dans cette chambre. Au matin, Cate est déçue du comportement de Ian qui a abusé sexuellement d'elle à plusieurs reprises. Mais la guerre civile survient lorsqu'une bombe atomise le plateau. Le soldat maltraite Ian et le viole, transformant le bourreau en une victime impuissante. Il finit par le priver de la vue en lui arrachant l'un après l'autre les yeux. Cate revient à l'hôtel avec un enfant, qui meurt peu de temps après de faim. Elle décide d'aller chercher à manger, troquant probablement son corps en échange. Ian, affamé, aveugle, mutilé, se met à dévorer le cadavre de l'enfant que Cate avait enterré sous les lattes du plancher. Cate revient enfin avec des victuailles. Ils mangent et boivent du gin. Le dernier mot du texte sera le « merci » qu'Ian adresse à Cate. Sur eux tombe la pluie froide de Leeds.

Thèmes[modifier | modifier le code]

  • L'amour, parce qu'il est devenu impossible entre Ian et Cate.
  • La violence, due essentiellement aux conséquences tragiques de la guerre : le soldat abuse de Ian, comme Ian avait essayé d'abuser de Cate...
  • La mort et le cannibalisme, puisque Ian, privé par le soldat de l'organe de la vue, assouvit sa faim avec le cadavre du bébé.
  • L'alcoolisme, qui permet au couple de trouver une certaine sérénité.
  • L'humour, très britannique aussi dans l'absurdité du geste de Cate, rapportant des saucisses à l'hôtel, un instant après l'acte cannibale de Ian.
  • Le racisme et l'ostracisme qu'exprime Ian.
    • Citation : « – Cate : On dirait qu'il y a une guerre. – Ian (ne regardant pas) : Ça devient le pays des bronzés

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Love Me or Kill Me : Sarah Kane et le théâtre de Graham Sauders, traduit de l'anglais par Georges Bas (titre original Love Me or Kill Me: Sarah Kane and the Theatre of Extremes), L'Arche Éditeur, 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Love Me or Kill Me : Sarah Kane et le théâtre de Graham Sauders, traduit de l'anglais par Georges Bas (titre original Love Me or Kill Me: Sarah Kane and the Theatre of Extremes), L'Arche Éditeur, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]