Amy Ryan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ryan.
Amy Ryan
Description de cette image, également commentée ci-après
Amy Ryan, lors de la première du film L'Échange, à New York, en 2008.
Nom de naissance Amy Beth Dziewiontkowski
Naissance (50 ans)
Drapeau des États-Unis New York, NY, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Actrice
Films notables Gone Baby Gone
Green Zone
Les Winners
Birdman
Séries notables Sur écoute
The Office
En analyse

Amy Dziewiontkowski dite Amy Ryan[1],[2], née le [n 1], dans le Queens à New York, est une actrice américaine principalement connue pour avoir incarné Helene McCready, dans le film Gone Baby Gone, qui lui a valu une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Elle est également connue à la télévision pour ses rôles dans les séries Sur écoute, dans lequel elle incarne l'officier Beadie Russell, The Office, dans lequel elle interprète la représentante des ressources humaines Holly Flax et En analyse, dans le rôle de la psychologue et thérapeute Adele Brouse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Née dans le Queens à New York et d'origines anglaise, irlandaise et polonaise[3], Amy Beth Dziewiontkowski est la fille de Pamela (née Ryan), infirmière et de John Dziewiontkowski, propriétaire d'une entreprise de camionnage[4],[5],[6],[7].

Jeune, elle distribue à vélo, avec sa sœur, le Daily News, puis entreprend des études secondaires à la New York High School of Performance Arts où elle est diplômée, à dix-sept ans[4],[7], puis suit des études au Stagedoor Manor Performing Arts Training Center[4],[7]. Dès sa sortie de l'école, elle rejoint la distribution de la pièce de théâtre Biloxi Blues, de Neil Simon[7],[8]. Elle choisit de prendre le nom de jeune fille de sa mère comme nom de scène[7],[8].

Révélation théâtrale et débuts à Hollywood (années 1990)[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts théâtraux off-Broadway au Westside Theatre, en 1987, dans la pièce A Shayna Maidel, où elle incarne Hanna. L'année suivante, elle participe à la reprise de The Rimers of Eldritch, au Second Stage Theatre Company[9],[10]. Ryan joue dans plusieurs pièces off-Broadway, telles que As Bees In Honey Drown, Crimes of the Heart et Saved[11],[12],[13],[14].

Elle travaille également dans le théâtre régional, donnant vie à des personnages créés par Neil LaBute, Arthur Miller et Neil Simon. Sur Broadway, elle joue Tess, dans The Sisters Rosensweig, Natasha, dans la reprise des Trois Sœurs, en 1997, et Peggy, dans la reprise de The Women[7],[15].

Amy Ryan est nommé à deux reprises au Tony Awards comme meilleure actrice dans une pièce de théâtre : en 2000, pour sa prestation de Sonia dans Oncle Vania, puis, cinq ans plus tard, pour son interprétation de Stella Kowalski dans Un tramway nommé Désir[7],[15],[16],[17], où elle est opposée à John C. Reilly.

Parallèlement, elle décroche ses premiers rôles à la télévision : après un bref passage dans As the World Turns, elle intègre la distribution régulière de la série Les Ailes du destin[7],[18], dans laquelle elle incarne une lycéenne aguicheuse, puis elle joue le personnage de Marion Ross, dans les flash-backs de Brooklyn Bridge[19]. Après des apparitions dans Urgences et La Vie à tout prix (Chicago Hope), elle tient le rôle régulier de la belle-fille gâtée de Téa Leoni dans Une fille à scandales[18],[20],[21]. En 1993, elle fait sa première apparition dans New York, police judiciaire, où elle participe à plusieurs reprises au cours des années[7],[18], ainsi que dans les séries dérivées.

Ses débuts sur grand écran se font dans Grace of My Heart, en 1998, dans lequel elle incarne l'épouse d'Eric Stoltz, mais ses scènes sont supprimées au montage final[4]. Toutefois, ses véritables débuts au cinéma se font l'année suivante, dans le long-métrage Roberta[18],[21].

Révélation critique (années 2000)[modifier | modifier le code]

En 2001, le réalisateur Sidney Lumet l'engage pour participer à sa série Tribunal central dans deux rôles différents, dont un régulier[4],[22].

En 2003, elle obtient un premier rôle important dans la série Sur écoute, dans laquelle elle incarne, de la deuxième saison à la cinquième et dernière saison, l'officier de police Beadie Russell[18],[23],[24].

Au cinéma, elle participe aux drames Tu peux compter sur moi[7],[25] et Keane[7],[21],[26]. Albert Brooks la choisit pour incarner son épouse, dans son long-métrage Looking for Comedy in the Muslim World (en), et participe aux longs-métrages Coup de foudre à Rhode Island, avec Steve Carell et Juliette Binoche, et 7 h 58 ce samedi-là, réalisé par Sidney Lumet, avec Philip Seymour Hoffman et Ethan Hawke, dans lequel elle incarne l'ex-femme du personnage incarné par Hawke[7],[18],[22].

En 2005, son interprétation de l'épouse du shérif dans Truman Capote, lui vaut d'obtenir des critiques positives, mais ce n'est qu'en 2007 avec Gone Baby Gone, dans lequel elle joue une mère droguée et indigne dont la fillette est portée disparue, qui lui permet de se faire connaître d'un large public, au niveau national[7],[8],[22],[24].

L'actrice en 2007, l'année de la reconnaissance critique au cinéma, avec Gone Baby Gone.

Sa prestation dans Gone Baby Gone est saluée par les professionnels du cinéma et la critique, puisqu'elle obtient le National Board of Review de la meilleure actrice dans un second rôle[27], ainsi que les associations de critiques de film des États-Unis : New York, Los Angeles, Boston, San Francisco et Washington. Sa performance lui vaut d'être nommé au Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle[28] et à l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle[29].

Dans la foulée, elle tourne L'Échange, sous la direction de Clint Eastwood[7],[18]. Mais avant la sortie de ce drame historique acclamé par la critique et porté par la prestation de Angelina Jolie, c'est dans un registre comique qu'elle se distingue ensuite : en effet, début 2008, elle apparait dans le dernier épisode de la quatrième saison de la série humoristique The Office, dans laquelle elle est Holly Flax, représentante des ressources humaines. Elle reprend son rôle au cours des quatre premiers épisodes de la cinquième saison, avant de reprendre le tournage de films [30]. Elle revient juste pour une apparition dans le dernier épisode de la saison 5.

L'année 2010 lui permet de confirmer : au cinéma, elle est à l'affiche du thriller géopolitique Green Zone, partageant la vedette avec Matt Damon[7],[31],[32],[33].

La même année, elle tient le rôle principal féminin du premier film réalisé par Philip Seymour Hoffman, Rendez-vous l'été prochain, adapté d'une pièce de théâtre, dans lequel elle reprend le rôle de Beth Cole[23],[34].

Enfin, elle fait partie de la distribution de la troisième saison de la série dramatique En analyse, où elle incarne la thérapeute du héros, le docteur Paul Weston[35].

Dans la foulée, elle retrouve le costume de Holly Flax dans The Office. Elle apparait dans huit épisodes de la septième saison, menant au départ de la star de la série, Steve Carrell, diffusés début 2011. Il s'agit de son dernier rôle récurrent à la télévision.

Confirmation au cinéma (années 2010)[modifier | modifier le code]

Cette année 2011, elle n'apparait qu'une seule fois au cinéma : elle tient le rôle de l'épouse de Paul Giamatti dans la comédie dramatique indépendante Les Winners, réalisé par Thomas McCarthy et présenté en au Festival de Sundance.

L'année 2013 marque son retour, avec un téléfilm sur la chaîne HBO et trois films dramatiques : le drame psychologique Breathe In, présenté au Festival de Sundance en , puis le film d'action Évasion, aux côtés de Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger[36], qui sort en en France ; et enfin, le drame historique Les trois crimes du West Menphis.

En 2014, elle est au casting d'un seul film, mais acclamé par la critique : la comédie dramatique Birdman, qui remporte de nombreux prix, dont celui de l'Oscar du meilleur film en 2015.

L'année 2015 lui permet de continuer à alterner les genres : elle est au casting de deux projets indépendants : la comédie décalée, Don Verdean, écrite et réalisée par Jared Hess et le drame Back Home, écrit et réalisé par Joachim Trier. Mais elle joue aussi dans deux grosses productions : le blockbuster fantastique pour la jeunesse Chair de poule, le film, aux côtés de Jack Black, ainsi que le drame historique Le Pont des espions, sous la direction de Steven Spielberg.

En 2016, elle revient à la comédie populaire en tenant le premier rôle féminin de Agents presque secrets, aux côtés du tandem Dwayne Johnson / Kevin Hart. Elle est aussi au casting du thriller historique Infiltrator, avec Bryan Cranston en tête d'affiche. Enfin, elle joue dans le film d'aventures Monster Cars, de Chris Wedge.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Amy Ryan a été en couple pendant plusieurs années avec l'acteur Brian O'Byrne[37]. Depuis 2011, elle est fiancée à Eric Slovin. Elle donne naissance à une fille, Georgia Gracie, le [38], issue de cette union. Le , Ryan se marie avec Slovin[39].

Elle est une amie proche de l'actrice Patricia Clarkson[39].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, la liste des pièces de théâtres dans lesquelles Amy Ryan a joué est issue du site Internet Broadway Database[40],Lorthel Archives (en)[41] et Playbill Vault[42]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Dans les pays francophones, Amy Ryan est doublée par plusieurs comédiennes, mais seules deux l'ont doublé de façon régulière : Dominique Lelong, pour la France, à six reprises[45] et Mélanie Laberge, au Québec, à cinq reprises[46].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'autres sources (tels qu'AlloCiné) indiquent qu'Amy Ryan serait née le .
  2. Épisode 6, saison 4 : Y a-t-il une vie après le viol ?
  3. Épisode 16, saison 3 : Question de juridiction.
  4. Épisode 12, saison 16 : Petit commerce entre amis
  5. Épisode 16, saison 2 : The Abduction
  6. Épisode 23, saison 1 : L'Amour reprend le dessus
  7. Épisode 17, saison 4 : Avec des fleurs
  8. Épisode 14, saison 7 : Meurtre ou accident
  9. Épisode 11, saison 1 : Un assassin dans la nuit
  10. Épisode 12, saison 2 : La Mort en héritage
  11. Épisode 19, saison 6 : Question de 7e ciel
  12. Épisode 3, saison 6 : Dernières volontés
  13. a et b Pour cette pièce, elle ne fait que le remplacement d'une actrice.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://familysearch.org/ark:/61903/1:1:KKSN-S32 accessed 10/30/14
  2. http://wyborcza.pl/1,101707,16979752,Steven_Spielberg_zaczyna_dzis_krecic_swoj_film_we.html?piano_d=1
  3. (en) Terry Gross, « Amy Ryan: From 'The Office' To The 'Green Zone' », NPR, (consulté le 12 mars 2010)
  4. a b c d et e (en) « Amy Ryan », imdb (consulté le 4 novembre 2009)
  5. http://njherald.mycapture.com/mycapture/enlarge.asp?image=30915660&event=1054190&CategoryID=41417 accessed 10/30/14
  6. (en) Peter Marks, « Amy Ryan: A journeyman's actress co-stars in 'Jack Goes Boating' », The Washington Post,
  7. a b c d e f g h i j k l m n et o (en) « Amy Ryan », Hello (consulté le 13 octobre 2010)
  8. a b et c (en) « Who2 Biographies: Amy Ryan », answers.com (consulté le 4 octobre 2009)
  9. (en) « The Rimers of Eldritch », Lortel Archives—the Internet off-Broadway database (consulté le 4 novembre 2009)
  10. (en) « Theater; Brooding Look at Dismal Lives in Wilson Revival », sur theater.nytimes.com
  11. (en) « Amy Ryan », Lortel Archives—the Internet off-Broadway database (consulté le 4 novembre 2009)
  12. (en) « As Bees in Honey Drown.(Lucille Lortel Theater, New York), Variety », sur accessmylibrary.com,
  13. (en) « Crimes of the Heart », sur curtainup.com
  14. (en) « Saved », sur curtainup.com
  15. a et b (en) « Amy Ryan », ibdb.com (consulté le 4 novembre 2009)
  16. (en) « A Streetcar Named Desire, Studio 54 », ibdb.com (consulté le 4 novembre 2009)
  17. (en) « IBDB Person Awards », ibdb.com (consulté le 4 novembre 2009)
  18. a b c d e f et g (en) « Amy Ryan filmography », imdb (consulté le 4 novembre 2009)
  19. (en) « Brooklyn Bridge », imdb (consulté le 4 novembre 2009)
  20. (en) « TV Review – THE NAKED TRUTH », sur ew.com
  21. a b et c (en) « Amy Ryan », sur movies.yahoo.com
  22. a b et c (en) « Spotlight on Amy Ryan », sur comingsoon.net
  23. a et b (en) « Speakeasy AMY RYAN »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur two.one.five (consulté le 18 mars 2013)
  24. a et b (en) « Actress Amy Ryan keeps things interesting, taking parts on stage, on screen and on TV », sur montereyherald.com
  25. (en) « You Can Count on Me (2000) », sur imdb.com
  26. (en) « Keane (2004) », sur imdb.com
  27. (en) « Past Awards », National Board of Review (consulté le 5 novembre 2009)
  28. (en) « Amy Ryan, Screen Actors Guild Award nominee »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté en 20130318)
  29. (en) « Amy Ryan, Oscar nominee for Best Supporting Actress », sur osscar.com
  30. (en) « Amy Ryan Returning to The Office », sur tvguide.com
  31. (en) « Green Zone (2010) », sur imdb.com
  32. (en) « Q&A – Amy Ryan on What Affleck, Eastwood, and the Green Zone Director Have in Common », sur filmcritic.com
  33. (en) « Amy Ryan Photos - "Changeling" New York Premiere - Inside Arrivals », sur zimbio.com (consulté le 21 février 2013)
  34. (en) « Jack Goes Boating (2010) », sur imdb.com
  35. (en) « Amy Ryan Books Role on In Treatment », TVGuide.com
  36. (en) « Cent joins Stallone & Schwartzenzgger in the tomb », sur eurweb.com
  37. (en) Robert Cashill, « Committing Crimes: Amy Ryan, Caught in the Act - Playbill.com », (consulté le 13 novembre 2011)
  38. (en) Cristina Everett, « Amy Ryan and fiance Eric Slovin welcome baby girl, Georgia Gracie », New York Daily News, (consulté le 5 novembre 2009)
  39. a et b (en) « Amy Ryan : « Biography  » », sur imdb.com (consulté le 11 juin 2012)
  40. (en) « Amy Ryan », sur ibdb.com (consulté le 11 juin 2012)
  41. « Amy Ryan », sur lortel.org (consulté le 11 juin 2012)
  42. (en) « Amy Ryan », sur playbillvault.com (consulté le 22 novembre 2012)
  43. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x et y (en) « Récompenses et nominations d'Amy Ryan », sur imdb.com (consulté le 11 juin 2012)
  44. a et b (en) « Distinctions théâtrales d'Amy Ryan », sur ibdb.com (consulté le 11 juin 2012)
  45. a b c d e f g et h « Fiche de l'actrice : Les comédiennes de doublage VF », sur RS Doublage.com, (consulté le 27 octobre 2016) [dernière m-à-j]
  46. a b c et d « Fiche de l'actrice : les comédiennes de doublage VQ », sur Doublage qc.ca (consulté le 2 décembre 2012)
  47. « Fiche de doublage de « Une fille à scandales » », sur Doublage Séries Database (consulté le 13 février 2013)
  48. « Fiche de doublage du film », sur AlloDoublage (consulté le 13 novembre 2013).
  49. Carton de doublage TV de l'épisode.
  50. « Fiche du doublage français du film Back Home (2015) », sur Alterego75.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :