Amy Bailey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Amy Bailey (Walderston, Paroisse de Manchester, 27 novembre 1895-Kingston, 3 octobre 1990) était une éducatrice et femme de lettres féministe jamaïcaine connue par ouvrir les emplois de la fonction publique aux diplômés des écoles techniques et donner aux femmes le droit de siéger aux conseils législatifs[1].

Ses parents étaient professeurs (son père fonda la Jamaica Union of Teachers), et Amy Bailey étudia au Shortwood Teacher’s College et plus tard elle deviendrait professeur.

Elle reçut divers prix comme l'Ordre de Jamaïque.

Références et liens externes[modifier | modifier le code]