Amos Daragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Amos Daragon
Image illustrative de l’article Amos Daragon
Logo de la série Amos Daragon

Auteur Bryan Perro
Pays Drapeau du Canada Canada
Genre Fantasy
Éditeur Éditions des Intouchables
Date de parution

Amos Daragon est une suite de livres d'aventures fantastiques créée à partir de 2003 par l'écrivain et comédien québécois Bryan Perro. Elle a été traduite en 22 langues[1]. Perro éditeur est propriétaire des droits.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Amos découvre en allant chercher de la nourriture pour sa famille une sirène, Crivannia, qui lui remet un trident ainsi qu'une pierre blanche. Elle lui demande de se rendre au bois de Tarkasis pour rencontrer la reine des fées : Gwenfadrille. Cette dernière lui annoncera qu'il a été choisi pour être le nouveau porteur de masques, avec la mission de rétablir l'équilibre du monde. Les masques sont ceux de la Terre, de l'Eau, du Feu, de l'Air. Dans le tome 5, il découvrira cependant qu'il existe un nouvel élément représenté par le masque de l'Éther. Pour accroître la puissance magique des masques, à l'exception de celui de l'Éther, il doit également trouver quatre pierres spécifiques à chacun.

Avec ses parents, il habite la cité de Bratel-la-Grande, gouverné par Yaune le Purificateur et les chevaliers de la lumière. Pendant son séjour, il rencontre Béorf Bromanson, un jeune hommanimal qui habite la forêt et vole de la nourriture de la ville pour survivre. Il apprend d'Amos que ses parents, tous les deux des béorites, ont été brûlé par les chevaliers de la lumière pour pratiquer la magie. Pendant qu'Amos parle avec son nouvel ami, les chevaliers de la lumière attaquent et font Béorf prisonnier pour être, lui aussi, un sorcier. Mais Amos sauva la vie de son ami par la ruse et força Yaune de le laisser libre.

Ils vivent maintenant chez Junos, quand il (Junos) était enfant, il alla dans le bois de Tarkasis. Il vieillit jusqu'à l'âge de 71 ans. Il retrouve son âge normal grâce à Amos et devient seigneur de Berrion. La quête d'Amos provoque plusieurs rencontres avec des amis et des ennemis tout en découvrant des masques et les pierres de puissances au fur et à mesure de ses aventures.

Livres[modifier | modifier le code]

La série est publiée dans plusieurs pays, notamment le Japon et la Russie. Elle est composée de douze tomes parus au Québec :

  1. Porteur de masques (2003)
  2. La Clé de Braha (2003)
  3. Le Crépuscule des dieux (2003)
  4. La Malédiction de Freyja (2003)
  5. La Tour d'El-Bab (2003)
  6. La Colère d'Enki (2004)
  7. Voyage aux Enfers (2004)
  8. La Cité de Pégase (2005)
  9. La Toison d'or (2005)
  10. La Grande Croisade (2005)
  11. Le Masque de l'Éther (2006)
  12. La Fin des dieux (2006)

Ainsi que deux hors-série :

Bryan Perro a maintenant publié la 2e série en 2011 dont les livres s'appellent : Le Sanctuaire des Braves I, Le Sanctuaire des Braves II et Le Sanctuaire des Braves III.

Amos Daragon existe également en manga. Pour l'instant, trois mangas sont parus. Cependant, l'illustrateur a officiellement annoncé qu'il ne fera plus de mangas d'Amos, à cause d'une démotivation et d'un manque de temps. Bryan Perro aurait également approuvé qu'il n'y aurait pas de suite[2]. Le premier tome a été dessiné par Zoran Vanjaka, puis la série a été reprise par le français Nicolas Journoud en février 2006 avec La Clé de Braha et en 2007 avec Le Crépuscule des dieux. La date de sortie du quatrième manga était mentionné comme étant Automne 2008 avant la décision de Nicolas Journoud d'arrêter les mangas (présent dans la signature de l'illustrateur sur le forum officiel).

  • Amos Daragon, Porteur de masques (manga) (2005)
  • Amos Daragon, La Clé de Braha (manga) (2006)
  • Amos Daragon, Le crépuscule des dieux (manga) (2007)

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Amos Daragon : Personnage principal, il est un porteur de masque.
  • Béorf Bromanson : Meilleur ami d'Amos, un béorite.
  • Médousa : Amie d'Amos et compagne de Béorf (gorgone).
  • Lolya : Amie puis compagne d'Amos (nécromancienne).

Créatures[modifier | modifier le code]

De nombreuses créatures mythologiques sont également présentes dans Amos Daragon.

  • Les Gorgones : Possédant des cheveux-serpents, elles peuvent pétrifier quiconque qui les regarde en plein dans les yeux en pierre indestructible et indolorante.

Il y a également des créatures spécifiques qui sont des inventions de l'auteur :

  • Les Béorites : Hommes ayant la capacité de se transformer en ours.
  • Les Grissauniers : Ces créatures sont retenues dans un espace clos, dit Les Salines, où ils amassent du sel et le vendent ensuite partout dans le pays. Une personne non autorisée à pénétrer en ces lieux sera exécutée, sinon elle risquerait de dévoiler le secret de la fabrication de leur sel au monde. Tout individu qui traverse Les Salines doit être surveillée et doit avoir les yeux bandés. Ces humanoïdes seraient inspirées des guilledouces, créatures mythologiques originaires d'Écosse[3].
  • Les Luricans : Cette petite espèce est fortement inspirée des farfadets.
  • Les Pelleteurs de nuages : C'est une créature qu'Amos peut invoquer grâce à ses pouvoirs sur le vent. C'est un nom provenant d'une expression québécoise signifiant « rêveur ».
  • Fée des campanules : C'est une petite créature vivant dans la forêt de Gwenfadrille, mais elle est très crainte à cause de ses puissants pouvoirs.
  • Les Phlégéthoniens : Créatures de feu du Phlégéthon, étendue de lave des Enfers. Ils ressemblent à de petites boules de feu. Ils ont le pouvoir de se téléporter d'une source de feu à une autre, de se régénérer par le feu et de ressusciter les vivants qui ont été réduits en cendres. Ils vénéraient leur dieu, le phénix, jusqu'à sa mort définitive. Amos se lie d'amitié avec eux et ils l'aident à plusieurs reprises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bryan Perro, Porteur de masques, vol. 1, t. 1-2, Michel Lafon, coll. « Amos Daragon ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]