Ammyy Admin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ammyy Admin

Description de cette image, également commentée ci-après
Fenêtre Ammyy Admin v3.5 sous Windows 7
Informations
Développé par Ammyy Inc.
Dernière version 3.7 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Windows
Langues Multilangue
Type Logiciel utilitaire de bureau à distance
Politique de distribution Fixe ou freeware pour un usage privé
Licence Propriétaire
Site web ammyy.com

Ammyy Admin est un logiciel utilitaire de bureau à distance à travers le réseau Internet. Il peut être utilisé pour effectuer des tâches de téléassistance, de télé-administration, de télétravail, de transfert de fichier et de messagerie instantanée vocale. Les communications entre le client et le serveur passent par un tunnel sécurisé. Ce logiciel est édité par la société russe Ammyy Group (LLC) basé à Moscou[1],[2]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Ammyy Admin utilise un protocole de traduction d'adresse réseau (NAT) et ne nécessite aucune adresse IP externe pour relier les terminaux. Il n'a pas besoin de l'installation de logiciels supplémentaires ou de redirections de ports. Toutes les données sont cryptées à l'aide d'un algorithme hybride, combinaison entre AES-256 et RSA, avec des clés différentes pour chaque session[3]. L'application est transparente pour la majorité des pare-feux connus. Il est implémenté sur un proxy en HTTPS. Ammyy Admin est compatible avec VNC et TSE pour l'accès distant.

Versions et distributions[modifier | modifier le code]

Ammyy Admin est distribué en quatre éditions : Gratuite, Starter, Premium et Corporate. L'édition gratuite est limitée à quinze heures par mois pour une utilisation privée[4].

Controverse[modifier | modifier le code]

Connu essentiellement dans le monde professionnel, Ammyy Admin s'est fait connaitre du grand public depuis à la suite d'une attaque de son site web décrié dans certains médias informatiques[5]. Il fait partie des logiciels utilitaires qui sont régulièrement détournés par les pirates de l'objectif majeur pour lesquels ils sont destinés (comme la maintenance informatique) à des fins d'espionnage ou de malversation. Cet outil a notamment été utilisé lors d'escroqueries bancaires par le groupe de cybercriminels Carbanak[6]. Il est aussi utilisé avec les méthodes de fraudes téléphoniques qui ont pour but de faire croire aux victimes qu'il s'agit de procédure de maintenance effectuée par de grands acteurs de l'informatique[7],[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ammyy, IT- company : Business Process Automation », sur rosfirm.org, Rosfirm (consulté le 25 février 2016)
  2. (en) « Ammi, OOO Company Information », sur hoovers.com, Hoovers (consulté le 25 février 2016)
  3. (en) « Ammyy Admin 3.5 : Software Review », sur canadiancontent.net, Canadian Content Interactive Media, (consulté le 23 février 2016)
  4. François Verrier, « AMMYY Admin : L'avis de la rédaction », sur clubic.com, Clubic, (consulté le 6 janvier 2016)
  5. (nl) « Website Ammyy Admin verspreidde besmette download », sur security.nl, (consulté le 23 février 2016)
  6. Stéphane Larcher, « Fraude bancaire Carbanak : jusqu'à 1 milliard de dollars évaporés », sur linformaticien.com, L'informaticien, (consulté le 24 février 2016)
  7. (de) Marco Dettweiler, « Wenn Microsoft anruft: Sofort auflegen! », sur faz.net, Frankfurter Allgemeine Zeitung, (consulté le 23 février 2016)
  8. (en) Darren Pauli, « Hacker publishes tech support phone scammer slammer », sur theregister.co.uk, The Register, (consulté le 23 février 2016)
  9. (nl) Tanja de Vrede, « Amerikaan pakt telefoonscammers terug », sur automatiseringgids.nl, AutomatiseringGids, (consulté le 23 février 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]