Amis des Musées d'Art et d'Histoire, Luxembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Amis des Musées d'Art et d'Histoire, Luxembourg

Cadre
Forme juridique Association sans but lucratif (a.s.b.l.)
But Contribution au développement et au rayonnement du patrimoine culturel luxembourgeois et de ses musées
Fondation
Fondation 1977
Fondateur Joseph-Emile Muller
Origine Fondée d’abord sous le nom « Amis du Musée d’Histoire et d’Art » pour participer au rayonnement du musée d’Histoire et d’art du Luxembourg.
Identité
Siège 14, rue Sigefroi, L-2536 Luxembourg
Présidente Florence Reckinger
Membres 1600
Slogan « Une carte, six musées. Tous mécènes »
Site web https://www.amisdesmusees.lu

Les Amis des musées d’art et d’histoire, Luxembourg est une association sans but lucratif créée en 1977, qui a pour missions principales de promouvoir la culture au Luxembourg et de participer au rayonnement des six musées d’art et d’histoire qu’elle soutient : le Casino Luxembourg (lb) – Forum d’art contemporain, le Musée d'histoire de la ville de Luxembourg - Lëtzebuerg City Museum, le Musée d'Art moderne Grand-Duc Jean (Mudam), le Musée Dräi Eechelen (Musée de la forteresse), le Musée national d'histoire et d'art (MNHA) et la Villa Vauban – Musée d’art de la Ville de Luxembourg[1].

L’Histoire et les évolutions des Amis des Musées[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

L’historique de l’association des Amis des Musées d’Art et d’Histoire passe par celui de la "Société des Amis des Musées" fondée en 1926. À l’époque, cette société se voulait être un groupe de pression à l’égard des pouvoirs publics pour réunir toutes les collections publiques sous un seul toit[2].

Les statuts de cette société prévoyaient, entre autres, la création d’un musée de folklore qui s’appellerait le « Musée Luxembourgeois » et qui devait servir « à l’éducation du peuple et à l’instruction publique », en même temps que la société devait travailler à « l’enrichissement des collections publiques »[3]. Des spécialistes tels que Joseph Hackin, conservateur du Musée Guimet à Paris, participèrent à l'effort des pères fondateurs de la Société des Amis.

En 1928, l’idée du patrimoine culturel réuni dans un musée se concrétise dans des immeubles du Marché-aux-Poissons. Puis, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les Musées de l’Etat ouvrirent leurs premières salles consacrées à l’archéologie et aux sciences naturelles.

Joseph Bech assura la présidence de la société dès la première année et les tout premiers grands bienfaiteurs de la société furent la famille Dutreux-Pescatore, Émile Mayrisch, la société Arbed et Marcel Noppeney, etc. La société poursuivit son œuvre jusqu’en août 1941 ; la Deuxième Guerre mondiale mit un terme à ses activités[4].

Une Renaissance et des évolutions récentes[modifier | modifier le code]

Après la dissolution de la société des Amis des Musées en 1941 par l’occupant nazi, c'est en 1977 que des hommes et des femmes réunis autour de Joseph-Émile Muller (lb), grand historien de l’art et conservateur de la section Beaux-Arts du Musée National, fondèrent la seconde édition d’une amicale : l’« Association des Amis du Musée National d’Histoire et d’Art »[2]. Créée dans un contexte de démocratisation culturelle et de participation de la société civile à la culture, l’Association avait alors pour objet de « promouvoir le rayonnement du musée d’Histoire et d’Art du Luxembourg, d’en soutenir l’activité par tous les moyens et de contribuer à enrichir les collections par des dons en nature et en espèces[5]»[6]. Dans cette perspective, elle jouait également un rôle d’intermédiaire pour les particuliers et les entreprises souhaitant faire un don au musée dans des conditions fiscales avantageuses. En 1996, pour étendre ses activités aux musées récemment construits ou en devenir, tels que le Musée d'art moderne Grand-Duc Jean, l'Association changea son appellation à « Amis des Musées d’Art et d’Histoire »[7]. Depuis 1977, plusieurs présidents se sont succédé : Joseph-Émile Muller de 1977 à 1991, le docteur Roger Welter de 1991 à 1993, Pierre Wurth de 1993 à 1996, André Elvinger de 1996 à 2003, Marie-Françoise Glaesener de 2003 à 2015[8].

Depuis l’automne 2015, la présidence est assurée par Florence Reckinger, avec Marie-Françoise Glaesener comme présidente d'honneur[9]. Au cours de leurs présidences respectives, ces deux dernières ont donnée un nouvel élan à l'Association en organisant d'avantages de visites au Luxembourg et d'excursions à l'étranger[9]. De plus, depuis 2017, l'Association s'adresse également vers un public plus jeune grâce aux cartes membre pour les "petits amis des musées", et pour les "Young Friends of Museum"[10].

L’association des Amis des Musées compte aujourd’hui plus de 1600 membres.

La vie de l’association[modifier | modifier le code]

Missions[modifier | modifier le code]

Les Amis des Musées contribuent :

  • à l’enrichissement des collections[2] ;
  • à la sauvegarde du patrimoine culturel[1] ;
  • à la promotion de l’art et de l’histoire[1] ;
  • à mieux faire connaître les collections muséales nationales et internationales ainsi que les sites culturels à l’étranger[2],[11].

Activités[modifier | modifier le code]

Des visites au Luxembourg[modifier | modifier le code]

L’association organise en collaboration avec les six musées soutenus par les Amis, des conférences, des visites des expositions permanentes et temporaires, ainsi que des promenades guidées pour découvrir des sites historiques luxembourgeois[2]. Celles-ci ont lieu en français, en luxembourgeois, en anglais ou en allemand, soit en fin de matinée ou dans l’après-midi, soit à l’heure du déjeuner sous l’appellation « Midis de l’Art » ou « Midis de l’Histoire ». Toujours guidées, les visites le sont dans la mesure du possible, par l’artiste, le directeur du Musée ou le curateur de l’exposition. Ces visites sont également organisées dans des galeries d'art ou d'autres lieux culturels à travers le pays[8].

Des visites à l’étranger[1][modifier | modifier le code]

Les Amis partent également à l’étranger pour des courts séjours d'un ou deux jours dans des lieux culturels. Des visites ont été organisées à Metz au Centre Pompidou-Metz, à Paris, à Colmar, à Düsseldorf, à Bruxelles dans le cadre de la BRAFA ou encore à Maastricht dans le cadre de la TEFAF.

Des voyages[1][modifier | modifier le code]

Des premiers voyages à Dresde et en URSS furent organisés au début des années 90. Par ailleurs, c’est surtout à partir de la présidence de Marie-Françoise Glaesener (2003-2015) que l’organisation de voyages culturels se met en place. Les Amis ont pu participer à des séjours organisés autour de visites et de rencontres avec des artistes à Barcelone, Venise, Marseille, Londres, New-York, Beyrouth[12] ou Istanbul, mais aussi en Sicile, aux Pays-Bas ou plus récemment à la Martinique (2018), à Abu Dhabi[12] et au Liban (2019) et à Cuba (2020)[12].

Donations aux musées[modifier | modifier le code]

Les Amis des Musées ont créé une Fondation reconnue d’utilité publique qui s’associe notamment aux activités d’acquisitions d’œuvres d’art pour les musées luxembourgeois[11]. L’enrichissement des collections muséales fait partie de la mission des Amis des Musées[2]: tous les ans, l'association fait un don à l'un des musées qu'elle soutient[13]. Il se fait par des donations directes ou induites par les Amis. Plus de 200 acquisitions ont ainsi été réalisés par les musées grâce aux dons des Amis[14].

Publications[modifier | modifier le code]

A l'occasion de son 40ème anniversaire, les Amis des Musées d'Art et d'Histoire ont sorti un livre-événement intitulé "Histoires d'une passion" [4] au sujet de la vie de l'association et de ses six musées partenaires[15].

En novembre 2020, l'association publie "Mystères aux Musées"[16], son premier livre destiné aux enfants, écrit et illustré par Marie-Isabelle Callier, qui invite à découvrir les six musées de Luxembourg[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Dynamiques culturelles au Luxembourg : Ambitions réalisables », Journal Kloertext,‎
  2. a b c d e et f France Clarinval, « Le bon goût fait les bons amis », Le Quotidien,‎
  3. 1er Almanach de la Société des Amis des Musées,
  4. a et b Histoires d'une passion, Luxembourg, Les Amis des Musées d'Art et d'Histoire Luxembourg asbl, , 227 p. (ISBN 978-99959-0-328-2, lire en ligne)
  5. Mémorial "V" N°263, Luxembourg, , Article 2 des Statuts
  6. « Deux nouvelles œuvres d'art au Musée national », Luxemburger Wort,‎ (lire en ligne)
  7. André Elvinger, « Lettres à la rédaction : Alléluia pour une institution », d'Lëtzeburger Land,‎ , p. 6 (lire en ligne)
  8. a et b France Clarinval, « Amis des musées: Visiteurs, voyageurs et mécènes », City Mag,‎ , p. 48-52
  9. a et b Josée Hansen, « Amis des musées : Missions et privilèges », d'Lëtzebuerger Land,‎
  10. Marie-Laure Rolland, « Le couronnement des Amis des musées », Luxemburger Wort,‎
  11. a et b Sonia da Silva, « Une mission de mécénat », La voix,‎
  12. a b et c Isabelle Zoony Eeman, « Florence Reckinger & Catherine de Jamblinne de Meux: Un tamdem de choc », L'éventail,‎
  13. « Les Amis des Musées d'Art et d'Histoire au Luxembourg », Dadada,‎
  14. France Clarinval, « Amis des musées: 40 ans de mécénat et d'engagement pour l'art », Paperjam News,‎ (lire en ligne)
  15. « La culture de demain: Florence Reckinger, Présidente de l'association des Amis des Musées d'Art et d'Histoire », Luxembourg Féminin,‎ , p. 47
  16. Marie-Isabelle Callier, Mystères aux musées, Luxembourg, Les Amis des Musées d'Art et d'Histoire Luxembourg asbl, , 39 p. (ISBN 978-99959-0-582-8, lire en ligne)
  17. Céline Coubray, « "Mystères aux musées": Un livre jeunesse pour découvrir les musées », Paperjam,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Société des Amis des Musées : Annuaire 1928, Luxembourg, Imprimerie de la Cour Victor Buck Luxembourg, .
  • Société des Amis des Musées : Annuaire 1931, Luxembourg, Imprimerie de la Cour Victor Buck Luxembourg, .
  • Société des Amis des Musées : Annuaire 1934, Luxembourg, Imprimerie de la Cour Victor Buck Luxembourg, .
  • Société des Amis des Musées : Annuaire 1937, Luxembourg, Imprimerie de la Cour Victor Buck Luxembourg, .
  • Société des Amis des Musées : Annuaire 1949, Luxembourg, Imprimerie de la Cour Victor Buck Luxembourg, .
  • Marcel Noppeney, Les collections d'art de la ville de Luxembourg : I. Le Musée Pescatore II. La Collection Lippmann, Luxembourg, Imprimerie de la Cour Victor Buck Luxembourg, coll. « Editions SELF »,
  • Peintures anciennes : CATALOGUE 2e édition 1976, Luxembourg, Imprimerie Saint-Paul, société anonyme, Luxembourg, coll. « Musée d'Histoire et d'Art - Luxembourg »,
  • Art contemporain : Catalogue 3e Edition 1977, Luxembourg, Imprimerie Saint-Paul, société anonyme, Luxembourg, coll. « Collection du Musée d'Histoire et d'Art, Luxembourg »,
  • Jean Luc Koltz, Peintures et dessins luxembourgeois : 2e édition revue et augmentée, Luxembourg, Imprimerie de la Cour Victor Buck, Luxembourg, coll. « Collection du Musée d'Histoire et d'Art - Musées de l'Etat, Luxembourg »,
  • Histoires d'une passion, Luxembourg, Les Amis des Musées d'Art et d'Histoire Luxembourg asbl, (ISBN 978-99959-0-328-2).

Revues de presse[modifier | modifier le code]

  • André Elvinger, « Lettres à la rédaction : Alléluia pour une institution », D'LETZEBURGER LAND, no 21,‎ , p. 6 (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2021).
  • « Deux nouvelles oeuvres d'art au Musée national », LUXEMBURGER WORT,‎ .
  • (de) Uli Botzler, « Zum Wohle der Kunst », TELECRAN, no 29,‎ .
  • France Clarinval, « Le bon goût fait les bons amis », LE QUOTIDIEN,‎ .
  • (de) Von Vesna Andonovic, « Uberaus großzügige Spende », LUXEMBURGER WORT,‎ .
  • Sonia da Silva, « Une mission de mécénat », LA VOIX,‎ .
  • Sonia da Silva, « "Mettre en exergue le privilège d'être un ami de nos musées" », MUSEOMAG,‎ , p. 24-25.
  • Josée Hansen, « Amis des musées: Missions et privilèges », D'LETZEBURGER LAND, no 21,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2021).
  • « La culture de demain: Florence Reckinger, Présidente de l'association des Amis des Musées d'Art et d'Histoire », LUXEMBOURG FEMININ, no 44,‎ septembre-octobre-novembre 2017, p. 47.
  • « Les Amis des Musées d'Art et d'Histoire Luxembourg », DADADA, no 3,‎ , p. 64 (ISSN 2535-8421, lire en ligne, consulté le 9 juillet 2021).
  • « Livre pour enfants - Mystères aux musées », CITY MAG,‎ .
  • Solène Bonnet, « Le petit Prince Charles, 7 mois, et déjà mordu de littérature », MADAME FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2020).
  • Céline Coubray, « Un livre jeunesse pour découvrir les musées », PAPERJÄM Business Zu Lëtzebuerg, (consulté le 20 juillet 2021).
  • (de) Gabrielle Seil, « Nachtzauber in den Museen », REVUE, no 02,‎ , p. 35.