Amiral Cécille (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amiral Cécille.
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant la mer image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire, la mer et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Amiral Cécille
Image illustrative de l'article Amiral Cécille (croiseur)
Amiral Cécille

Type croiseur protégé
Histoire
A servi dans Marine nationale (France)
Chantier naval Forges et Chantiers de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer
Quille posée
Lancement
Armé
Statut retiré le
Équipage
Équipage 490 à 517 (officiers, officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots)
Caractéristiques techniques
Longueur 115,5 mètres
Maître-bau 15 mètres
Tirant d'eau 6,81 mètres
Déplacement 5 839 tjb
Propulsion 2 machines à vapeur (12 chaudières)
Puissance 10 200 cv
Vitesse 19,4 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage pont de 56 mm
Armement 8 × 1 canon de 164 mm (cal.30-M1884)
10 × 1 canon de 140 mm (Cal.30-M1881)
4 × 1 canon de 100 mm
6 × 47 mm(DCA)
2 tubes lance-torpilles
Rayon d'action 925 tonnes de charbon

L’Amiral Cécille est un croiseur protégé de 2e classe construit pour la Marine française.
Lancé en mai 1888 des Forges et Chantiers de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer, il fut mis en service en juin 1890 et retiré du service en 1907.

Conception[modifier | modifier le code]

C'était un navire à gréement de trois-mâts barque, avec huniers militarisés.
Ce croiseur assez rapide est typique de toute une série de croiseurs légers qui ont été conçus pour la chasse des navires marchands ennemis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il porte le nom de Jean-Baptiste Cécille (1787-1873), militaire, diplomate et homme politique français.
Il remplaça le croiseur Dubourdieu (1884-1899) sur la station des Caraïbes. En 1907, il fut converti en navire-école à Toulon pour les élèves mécaniciens-torpilleurs.
Il fut démoli en 1919.

Navires ayant portés le même nom[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources:

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « French cruiser Amiral Cécille » (voir la liste des auteurs).
  • Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870–2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005.