Amipsias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amipsias
Biographie
Époque
Nationalité
Athènes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Dème
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Auteur comiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement
Comédie antique (en), Comédie moyenne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Amipsias, en grec ancien Ἀμειψίας, est un poète comique grec du Ve siècle av. J.-C.

Notice historique[modifier | modifier le code]

Amipsias a composé une comédie intitulée Les joueurs de cottabe[1], qui n’a survécu que par fragments[2]. On ignore le contenu de l’intrigue ; peut-être s’agissait-il de l’expédition de la bande de joueurs de cottabe ivres qui, dans Les Acharniens d’Aristophane, enlèvent une prostituée et se trouvent à l'origine de la Guerre du Péloponnèse[3]. L'un des fragments survivants montre dans Les Deipnosophistes d’Athénée qu’une partie de cottabe était disputée pendant la pièce[4], aux Livres X[5] et XI[6]. Un extrait de sa pièce La Fronde est cité au Livre X[7].

Il composa également contre Socrate, à l’instar d’Aristophane. Aux Dionysies urbaines d’Athènes, Cratinos remporte le premier prix avec sa comédie La Bouteille, Le Connos d’Amipsias arrive en deuxième position alors que la pièce Les Nuées d’Aristophane termine troisième[8]. Vers Mars-avril 414 av. J.-C. : Les Oiseaux, comédie d’Aristophane, Monotropos[9], comédie de Phrynichos et Les Bambocheurs d’Amipsias sont jouées aux Grandes Dionysies à Athènes[10], et c’est Amipsias qui gagne. Athénée parle de sa pièce Connos, dans laquelle il ne compte pas le sophiste Protagoras parmi ceux qui tenaient école publique à Athènes, entre autres détails[2],[11],[12], et un fragment d’une pièce intitulée Vorace[13].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ἀποκοτταϐίζοντες / Apokottabízontes
  2. a et b Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne] Livre VI (307d)
  3. Les Acharniens [détail des éditions] [lire en ligne] (525-537)
  4. Frag. 2K.
  5. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne] (426f)
  6. 473d
  7. 446d
  8. Marie-Laurence Desclos, Le Rire des Grecs : anthropologie du rire en Grèce ancienne, Éditions Jérôme Millon, (ISBN 9782841370979, présentation en ligne)
  9. L’Hermite, parfois traduit par Le Misanthrope
  10. Jacques-François Denis, La comédie grecque, vol. 1, Paris, Hachette, (présentation en ligne)
  11. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne] Livre VII (327d)
  12. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne] Livre VIII (368)
  13. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne] Livre VII (306)