Amilcar Zannoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zannoni.
Amilcar Zannoni
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Drapeau de l'Italie Bagno di Romagna (Italie)
Décès (à 86 ans)
Drapeau de la France Moutiers (France)
Activité principale
Ascendants
père : Carlo Zannoni
mère : Giovanna Casetti
Conjoint
Marguerite Bravetti
Descendants
fils : Jean-Claude
fille : Nelly

Amilcar Zannoni né le à Bagno di Romagna en Émilie-Romagne (Italie) et mort le à Moutiers en Meurthe-et-Moselle (France) est un sculpteur français d'origine italienne qui s'est spécialisé dans la sculpture sur acier.

Il est aussi le parrain du collège d'Aumetz en Moselle où il vient au moins une fois tous les ans pour rendre visite aux élèves.

L'Amilcar est un prix qui récompense les œuvres primées du festival du film italien de Villerupt. Le trophée du festival est une œuvre sculptée par Amilcar Zannoni qui est remise aux lauréats.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les parents d'Amilcar, Carlo Zannoni et Giovanna Casetti, se marient à Bagno di Romagna le . De leur union nait Amilcar, deuxième des trois enfants. À la fin de 1924 la famille quitte l’Italie pour s’installer définitivement à Moutiers.

Amilcar Zannoni se marie avec Marguerite Bravetti le . De cette union naissent un garçon, Jean-Claude et une fille Nelly. Il est embauché le à la mine de fer de Moutiers.

Amilcar Zannoni meurt le à Moutiers où il est inhumé.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il s’essaie pour la première fois à la sculpture, début octobre-fin décembre 1959, au cours d'un séjour à la maison de repos des mineurs de Vence.

En mars 1962 il décore l’église de Moutiers et, en mai, 1971 il crée le magnifique monument de Valleroy dédié aux soldats soviétiques morts en déportation.

Il expose trois années de suite (1971, 1972 et 1973) au salon des artistes français à Paris, puis il expose en 1972, 1973 et 1974 au musée Galliera : les peintres témoins de leur temps.

Il participe en septembre 1981 à l'exposition de Minsk en Biélorussie.

En 1997, au château de Stanislas à Commercy, il réalise une œuvre intitulée Jour de Colère, jour d'Espérance en hommage aux forgerons et aux tréfileurs. Elle est constituée de sept étranges personnages filiformes —  marque de fabrique d'un artiste lorrain d'origine italienne — disposés sur une fontaine située non loin du château[1].

Pendant l'été 2008 ses œuvres sont présentées au centre mondial de la paix de Verdun lors d'une exposition intitulée Œuvre d'humanité, de la souffrance à l'espoir[1].

On lui doit également le monument aux victimes du travail de Moutiers[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Amilcar Zannoni : sculpteur lorrain », sur verdun.over-blog.net, (consulté le 24 décembre 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]