Amicale pour la mise en valeur de la ligne Caen-Flers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Amicale pour la mise en valeur de la ligne Caen-Flers (ACF)
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique loi de 1901
But Préservation matériel et infrastructures ferroviaire, présentation du matériel sauvegardé, animation touristique infrastructures ferroviaires sauvegardées.
Zone d’influence Suisse normande
Fondation
Identité
Siège Gare de Pont-Érambourg
Méthode Bénévolat et animations touristique, musée, vélorail
Site web rails-collinesnormandes.fr

L’amicale pour la mise en valeur de la ligne Caen-Flers (ACF), est une association, loi de 1901, active dans le domaine de la sauvegarde et la préservation d'infrastructures et matériel roulant ferroviaire du Chemin de fer de la Suisse normande. De son siège en gare de Pont-Érambourg, elle anime le dépôt-musée de Pont-Érambourg et le Vélorail de la Suisse normande[1].

Structure[modifier | modifier le code]

Association sans but lucratif, de type loi 1901, elle rassemble une soixantaine de membres, dont 15 bénévoles actifs, 1 salarié à temps plein et des saisonniers en CDI. Son siège est situé en gare de Pont-Érambourg.

L'ACF est membre de l'Union des exploitants de chemins de fer touristiques et de musées (UNECTO), fédération de chemins de fer touristiques.

Actions de l'ACF[modifier | modifier le code]

L'ACF milite pour la réouverture de la ligne de Caen à Flers et la sauvegarde du matériel roulant, elle a créé des structures touristiques qu'elle anime.

Dépôt-musée[modifier | modifier le code]

Voiture ETAT 1923 dite « cage à poules »

L'ACF, a créé et anime le dépôt-musée de Pont-Érambourg autour d’une halle à marchandises qui date de la fin du XIXe siècle et qui pourrait être classée monument historique.

On y trouve l’une des deux dernières locomotives à vapeur 030 TU restant en France, la 030 TU 13 ; une voiture et différents wagons datant de la Compagnie des chemins de fer de l'État, des wagons TP (issus de l’armée américaine, en 1917 ou en 1944) ; différentes voitures ou allèges postales dont certaines servent de salles d’exposition (histoire de la ligne, le courrier par voie ferrée, le matériel ferroviaire), plusieurs loco-tracteurs dont un Crochat sur châssis de 1917 ; quelques draisines.

Dans la perspective de remettre la locomotive 030 TU 13 en chauffe, l’ACF recherche le mécénat d’une ou plusieurs entreprises pour financer ses travaux de remise à neuf.

Circuits vélo-rail[modifier | modifier le code]

l’ACF anime des cyclo-draisines (vélos-rail) sur une portion de voie située entre la gare de Pont-Érambourg et l’entrée du tunnel des Gouttes. Depuis l'été 2007, elle anime une autre portion de voie sur 13 kilomètres entre Mutrécy-Le Pont du Coudray et Thury-Harcourt. Le point d'accueil se situe au Val de Maizet, non loin de Mutrécy[2].

Les travaux de débroussaillage et de déboisage ainsi que l’entretien en ligne (à partir de la gare de Pont-Érambourg) sont assurés par les membres bénévoles de l'ACF et les sympathisants[3].

Exposition[modifier | modifier le code]

Localement l'association participe à des expositions, comme celle intitulée « Un siècle de trains sur la ligne Caen-Flers » à Thury-Harcourt en [4].

Bulletin[modifier | modifier le code]

L'ACF édite un bulletin : l'écho de la loco.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site ACF site officiel de l'association, présente l'association et le Vélorail de la Suisse Normande lire (consulté le 30/08/2009).
  2. Site ACF Vélorail de la Suisse Normande lire (consulté le 30/08/2009).
  3. Site rcf.fr RCF, radio Calvados-Manche « Histoire de la voie de chemin de fer Caen-Flers (1/2) », émission du vendredi 5 avril 2013 (consulté le 5 avril 2014).
  4. Site https://www.ouest-france.fr/ : « Un siècle de trains sur la ligne Caen-Flers s'expose », article du quotidien Ouest-France, le 10 février 2014 (consulté le 5 avril 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]