Amerika (paquebot de 1905)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amerika (homonymie).

Amerika
Image illustrative de l’article Amerika (paquebot de 1905)
Autres noms Amerika (1905-1917)
America (1917-1940)
Edmund B. Alexander (1940-1957)
Type Paquebot transatlantique
Histoire
Chantier naval Harland and Wolff, Belfast, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lancement
Mise en service (113 ans)
Statut Démoli en 1957
Équipage
Équipage 557
Caractéristiques techniques
Longueur 204 m
Maître-bau 22,6 m
Tirant d'eau 15,9 m
Tonnage 22 225 tjb
Propulsion Deux machines à vapeur alimentant deux hélices
Puissance 15 500 ihp
Vitesse 18 nœuds
Caractéristiques commerciales
Passagers 2 508
Carrière
Armateur HAPAG (1905-1917)
United States Navy (1917-1919)
United States Army (1919-1920)
United States Shipping Board (1920-1940)
United States Army (1940-1957)
Affréteur United States Mail Steamship Company ; United States Lines
Pavillon Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand (1905-1917)
Drapeau des États-Unis États-Unis (1917-1957)

L'Amerika est un paquebot allemand construits par les chantiers Harland & Wolff de Belfast avec le numéro 357 pour numéro de chantier et mis en service par la Hamburg America Line (HAPAG) en 1905. Après une décennie de service entre Hambourg et New York, le paquebot est abrité dans ce dernier port, alors neutre, lors du début de la Première Guerre mondiale. C'est ainsi qu'il est saisi par les États-Unis lors de leur entrée en guerre en 1917. Renommé America, il rejoint d'abord l'United States Navy pour assurer des missions de transport de troupes, puis en 1919 à l'United States Army.

En 1920, il passe sous le contrôle du United States Shipping Board, qui le fait exploiter comme paquebot par l'United States Mail Steamship Company, puis par les United States Lines après la faillite de la première. En avril 1931, le navire cesse son service et reste à quai pendant neuf ans.

En 1940, il est renommé Edmund B. Alexander et repasse sous contrôle de l'US Army qui l'utilise comme caserne flottante, puis comme transport de troupes jusqu'en 1949. À nouveau mis au repos, le navire est finalement démoli en 1957.