American Colonization Society

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
American Colonization Society
(1896) Departure of colored emigrants for Liberia - The Illustrated American, March 21, 1896.jpg
Histoire
Fondation
Dissolution
Cadre
Sigle
(en) ACSVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Pays
Organisation
Fondateur
Robert Finley (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

L'American Colonization Society est une société américaine fondée en 1816 par Robert Finley[1],[2],[3], dont l'objectif était essentiellement de diminuer le nombre des Afro-Américains aux États-Unis en organisant une émigration vers l'Afrique. La plupart des membres de cette association ne voulaient pas la manumission (affranchissement) des esclaves.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1821, l'American Colonization Society acheta des terres à l'embouchure du fleuve Saint-Paul, où plus tard a été créé le Liberia. La Société contrôla étroitement le développement du Liberia jusqu'en 1847, au moment où le Libéria se déclara indépendant. En 1867, elle avait organisé le retour de plus de 13 000 esclaves[4].

L'abolitionniste James Forten après avoir soutenu l’initiative la dénonce en 1817[5], plus tard William Lloyd Garrison a dénoncé cette société à partir de 1829, et notamment dans le livre Thoughts on African Colonization en 1832[6].

La principale organisation antiesclavagiste américaine, l'American Anti-Slavery Society, a également condamné, et ce dès sa fondation en 1833, le plan de l'American Colonization Society.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « American Colonization Society | abolitionist organization », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 14 juillet 2020)
  2. (en-US) « American Colonization Society | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 14 juillet 2020)
  3. (en-US) Felix Brenton, « American Colonization Society (1816-1964) • », sur Black Past, (consulté le 14 juillet 2020)
  4. (en) « Colonization: The African-American Mosaic (Library of Congress Exhibition) »
  5. (en-US) « James Forten | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 14 juillet 2020)
  6. Garrison, William Lloyd In The American Cyclopaedia. New York; D. Appleton and Company (G. Ripley, C. A. Dana eds), 1883, p. 628-630.

Liens externes[modifier | modifier le code]