American Apparel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
American Apparel
Description de l'image American Apparel-logo.png.
Création 1989 à Montréal, Québec, Canada
Personnages clés Dov Charney (fondateur, et PDG jusqu'en 2014[1])
Forme juridique Public corporation
Siège social Drapeau des États-Unis Los Angeles (Californie(États-Unis)
Activité Industrie textile
Produits Vêtements et accessoires
Effectif 6 700 (2007)
Site web www.americanapparel.net
Chiffre d’affaires 340 millions $ (2008)
Devanture d'un magasin American Apparel.

American Apparel est une société américaine de textile basée à Los Angeles, en Californie, aux États-Unis. Elle a été fondée en 1989 à Montréal, Québec, Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2006, l'entreprise a été classée 308e de la liste annuelle des 500 entreprises américaines en plus forte croissance d'Inc. Magazine, avec 440 % de croissance en trois ans et des bénéfices pour 2005 supérieurs à 211 million de dollars[2].

En 2008, The Guardian les considère comme la marque de l'année[3].

En juillet 2012, l'entreprise rachète l'entreprise californienne Warriors Of Radness[4].

En octobre 2015, American Apparel se place en redressement judiciaire sous le chapitre 11 de la loi fédérale sur les faillites, dans le but de réduire son endettement de 300 millions de dollars à 135 millions de dollars, en transformant cette dette en action de l'entreprise, après plusieurs années sans bénéfices[5].

Politique environnementale et engagements civils[modifier | modifier le code]

La marque fonctionne en intégration verticale, elle a la particularité de fabriquer tous ses produits dans son usine de Los Angeles. Ses vêtements sont d'ailleurs tous étiquetés « Made in downtown Los Angeles ».

Actuellement, environ 20 % du coton utilisé par American Apparel est d'origine bio. Dans un délai de quatre ans, cette proportion devrait passer à 80 %[6]. L'entreprise recycle ses propres déchets, et notamment la totalité des chutes de tissus récupérées dans ses ateliers[7]. American Apparel a aussi installé sur le toit de son usine de la banlieue de Los Angeles un capteur solaire de 146 kW pour permettre la réduction de sa facture d'électricité de 20 %[8].

American Apparel s'engage auprès des immigrés aux USA avec l'association Legalize LA[9], ainsi que pour la défense des droits des homosexuels avec l'association Legalize Gay[10],[11].

Polémiques[modifier | modifier le code]

American Apparel a été au cœur de nombreuses polémiques, certaines ciblant son marketing publicitaire provocant[12]. En effet, la marque présente régulièrement des photographies de mannequins plus ou moins dénudés et fait à l'occasion poser des actrices pornographiques telles que Lauren Phoenix, Charlotte Stokely, Sasha Grey ou Faye Reagan[13].

D'autres accusent une politique dégradante et discriminatoire de la marque[14].

L'entreprise a financé la croix rouge américaine, après les dégâts causés par l'Ouragan Katrina, et les concerts rock country Farm Aid, pour venir en aide aux fermiers ruinés[15]. Cependant, l'entreprise est au cœur d'une polémique à la suite d'une campagne de publicité concernant l'ouragan Sandy en 2012. Elle annonçait alors une promotion avec le slogan « In case you're bored during the storm »[Note 1].

En 2007, Woody Allen porte plainte contre American Apparel à propos des affiches publicitaires qui parodient le film Annie Hall[16]. L'affiche visait ironiquement la vie personnelle de Woody Allen, marié à la fille adoptive Soon-Yi Previn de son ex-compagne Mia Farrow. En mai 2009, l'assurance de la société verse la somme de 5 millions de dollars à Woody Allen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Littéralement, Au cas où vous vous ennuieriez durant la tempête.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les plaintes s’accumulaient - American Apparel renvoie son controversé fondateur », sur ParisMatch.com,‎ (consulté le 9 novembre 2014)
  2. inc.com (août 2006).Inc. no 308: American Apparel.
  3. Observer Woman & Grazia magazine's alternative Style Awards 2008: Label of the Year: American Apparel | Life and style | The Observer Vernon, Polly (30 November 2008). "American Apparel Label of the Year". The Guardian. Retrieved
  4. Marc Beaugé, « American Apparel rachète Warriors Of Radness », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne)
  5. American Apparel se place sous la loi sur les faillites, Usine Nouvelle, 5 octobre 2015
  6. Josh Sims, "Organic Consumers Association" (6 juillet 2006). Look Good, Save the Earth.
  7. « American Apparel », sur tendances-de-mode.com,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  8. RenewableEnergyaccess.com (27 janvier 2006).Downtown L.A. Clothing Company Goes Solar
  9. (en) Alexandria Sage, « American Apparel takes stand on immigration », sur http://www.reuters.com,‎ (consulté le 10 mars 2014)
  10. « American Apparel To Give Away 'Legalize Gay' T-Shirts In Support Of Same-Sex Marriage In France », sur http://www.huffingtonpost.com,‎ (consulté le 10 mars 2014)
  11. Marie Piat, « Photos : JO Sotchi 2014 : Cara Delevingne soutient la collection American Apparel gay-friendly ! », sur http://www.public.fr,‎ (consulté le 10 mars 2014)
  12. Sébastien Roux, « American Apparel: entre sexe et controverses », sur http://www2.infopresse.com (consulté le 10 mars 2014)
  13. « American Apparel ad: Yup, that’s a porn star », sur http://blastmagazine.com,‎
  14. « Faut-il brûler ses fringues American Apparel ? », sur http://www.madmoizelle.com,‎ (consulté le 10 mars 2014)
  15. « American Apparel : Trop sexiste ? », sur http://www.webgirl.fr (consulté le 10 mars 2014)
  16. (en) « Statement from Dov Charney, founder and CEO of American Apparel », sur http://www.guardian.co.uk,‎ (consulté le 10 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :