Amel Zen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Amel Zen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (35 ans)
TipazaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Amel Zen (née Amel Abeddouzen le à Tipaza) est une compositrice, parolière et chanteuse algérienne d’ethno-pop, rock et amazigh (berbère). Elle s'est fait connaitre par sa participation à l'émission de recherche de nouveaux talents Alhane wa Chabab en 2007[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans une famille Chenoui à Tipaza, elle parle tamazight, algérien, arabe, français et anglais. Elle fait des études d'architecture à l'École polytechnique d'architecture et d'urbanisme (EPAU) d'Alger.

Elle commence à jouer de la musique à l'âge de 10 ans quand elle rejoint le Kaissaria de Cherchell (Association d'arabe classique et de musique andalouse). En 2002, à l'âge de 17 ans, Amel intègre l'Orchestre régional d'Alger et l'Orchestre national d'Algérie.

En 2007, Amel participe à la première édition de Alhane wa Chabab (version algérienne de X Factor). Le public l'emmène en quart de finale[2].

Elle sort un premier album en 2013[2] et remporte les prix de « Meilleur espoir » et de « Révélation féminine[3] ». Elle sort également en 2015 de nouveaux vidéoclips, dont Al Warda[4],[5] et Tlata, reprise de l'ancienne composition du répertoire classique malhoun Tlata Zahwa W Mraha[6].

Lors de la Fête de la musique le 21 juin 2017, Amel Zen chante avec d'autres artistes algériens au Théâtre de verdure Laadi-Flici d'Alger[7].

En 2019, durant le mouvement de protestation du peuple algérien contre la cinquième mandature de Abdelaziz Bouteflika, Amel Zen s'engage aux côtés d'autres chanteurs d'origine algérienne pour soutenir le peuple algérien dans son effort de changement. Elle participe notamment au clip musical Youm Echaâb (jour du peuple) réalisé par ce groupe d'artistes[8], et à des spectacles en amphithéâtre universitaire[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie Amel Zen », vitaminedz.com,‎ (lire en ligne, consulté le 20 août 2018)
  2. a et b « L'album éponyme d'Amel Zen », Liberté,‎ (lire en ligne)
  3. « Entretien avec la Diva Amel Zen : Une femme, une artiste à l'avant-garde du changement | Le Provincial », sur leprovincial.info (consulté le 20 août 2018)
  4. « La chanteuse Amel Zen dévoile son nouveau vidéoclip Al Warda », Le Courrier d'Algérie,‎ (lire en ligne)
  5. « Amel Zen, Raina Rai, El Dey célèbrent la "Fête de la Musique" à Alger », APS,‎ (lire en ligne)
  6. « L’interprète Amel Zen a dévoilé son nouveau clip « Tlata » à son public », El Moudjahid,‎ (lire en ligne)
  7. « Amel Zen, Raina Rai, El Dey célèbrent la "Fête de la Musique" à Alger », sur Algérie Presse Service www.aps.dz, (consulté le 25 mai 2020)
  8. Ouazi Pi, « Les artistes algériens chantent contre le cinquième mandat (clip musical) », sur Observ'Algérie, (consulté le 5 mars 2019)
  9. Zahra Chenaoui, « A Alger, la soif de formation politique des étudiants », Le Monde,‎ (lire en ligne)