Ambroise-François Germain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ambroise-François Germain
Ambroise-François Germain.jpg
Fonctions
Député
Orfèvre (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Ambroise-François GermainVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Activités
Père
Fratrie
Enfant

Ambroise-François Germain, né à Paris le , mort à Paris le , est un bourgeois de Paris, orfèvre, puis marchand de soie en bottes, député du Tiers-État à l'Assemblée constituante de 1789.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Thomas Germain (1673-1748), marchand orfèvre puis architecte.

Il est le père de la mathématicienne Sophie Germain.

Il exerçait en 1789 la profession de marchand et d'orfèvre, puis en 1792 de marchand de soie en bottes dans sa maison qui se trouvait en bas de la rue Saint-Denis, au no 336, au niveau de la fontaine des Innocents[1].

Il devint l'un des directeurs de la Banque de France[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il fut élu député du Tiers-État (pour la ville de Paris) avec 142 voix[2].

Siégeait à l’Hôtel de Ville les 13, 14, 15, juillet, etc., pendant l'année 1789. Commissaire de district. Député à l’Assemblée nationale de Versailles ; il habitait dans cette ville 5, rue de Clagny[3].

Le 8 octobre 1790, il s'opposa à l'émission de 30 millions de billets de la Banque d'escompte et, le 5 mai 1791, à l'émission des assignats au-dessous de 5 livres, comme pouvant faire disparaître la monnaie[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach des adresses de Paris et celles des députés à l’Assemblée nationale législative pour l’année 1792. — 1 volume in-18, Paris, Lemoine, éditeur. no 4051 de la Bibliothèque Carnavalet.
  2. a, b et c Dictionnaire des parlementaires, par Robert.
  3. Les Élections et les cahiers de Paris en 1789. Documents recueillis par Ch.-L. Chassin. Quantin, éditeur. Pages 311, 330, 331.