Ambassade de Russie aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les relations internationales
Cet article est une ébauche concernant les relations internationales.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ambassade de Russie aux États-Unis
{{#if:
Drapeau de la Russie
Russie
Vue de la mission diplomatique
Vue de la mission diplomatique.

Lieu 2650, Wisconsin Avenue
Washington, D.C.
Coordonnées 38° 55′ 27″ nord, 77° 04′ 29″ ouest
Ambassadeur Sergey Ivanovich Kislyak (en)
Site web Consulter

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Ambassade de Russie aux États-Unis

Géolocalisation sur la carte : Washington

(Voir situation sur carte : Washington)
Ambassade de Russie aux États-Unis

Voir aussi : Ambassade des États-Unis en Russie

L'ambassade de la Fédération de Russie aux États-Unis (anciennement ambassade d'URSS) se situe à Washington D.C., la capitale des États-Unis.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le complexe comprenant le bâtiment administratif et les dépendances est construit entre 1979 et 1985, d'après le projet d'architecte Mikhaïl Possokhine.

Les relations russo-américaines[modifier | modifier le code]

L'ambassade et son terrain ont été concédés pour 85 ans, sur la base d'un accord commun, entre les deux pays, conclu en 1969. En 1972, une nouvelle ambassade des États-Unis est ouverte à Moscou. Dans les années 1980, un tunnel est construit sous l'ambassade par le FBI et la NSA à des fins d'espionnage[1] mais celui-ci ne sera jamais exploité en raison du fait de sa divulgation par Robert Hanssen au KGB[2]. En septembre 1994, les présidents russe Boris Eltsine et américain Bill Clinton inaugurent le nouveau bâtiment de l'ambassade de Russie.

À la suite de soupçons d'ingérences russes dans l'élection présidentielle américaine de 2016, le président Barack Obama ordonne l'expulsion de 35 diplomates russes de l'ambassade à Washington et du consulat de San Francisco, la fermeture de deux sites de renseignement russe dans le Maryland et à New York et de sanctions économiques contre les services de renseignements russes et trois entreprises. Il s'agit des plus importantes représailles des États-Unis vis-à-vis de la Russie depuis la fin de la guerre froide[3].

Ambassadeurs de Russie aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Résidence de l’ambassadeur[modifier | modifier le code]

La résidence de l'ambassadeur de Russie en 2010.

La résidence de l'ambassadeur de Russie se trouve au 1125, 16th Street, à Northwest (Washington, D.C.). Le bâtiment a cette fonction depuis 1994.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) U.S. officials were given tours of Soviet Embassy spy tunnel - Washington Post, The Russia Journal, 10 mars 2001
  2. (en) U.S. THINKS AGENT REVEALED TUNNEL AT SOVIET EMBASSY, The New York Times, 4 mars 2001
  3. Sonia Dridi, « Cyber guerre froide entre Moscou et Washington », Le Figaro, samedi 31 décembre 2016 / lundi 1er janvier 2017, page 2.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]