Amaury de La Grange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Amaury de la Grange)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant français image illustrant le Nord
Cet article est une ébauche concernant un homme politique français et le Nord.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grange (homonymie).
Baron Amaury de La Grange
Fonctions
Sous-secrétaire d'État au Commerce et à l'Industrie
Gouvernement Gouvernement Paul Reynaud
Sénateurs du Nord
Prédécesseur Gustave Dron (Gauche radicale)
Successeur -
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton d'Hazebrouck-Sud)
[1]
Prédécesseur Victor Vandenbussche (Parti radical)
Successeur Émile Podvin (DVD)
Conseiller municipal de Morbecque
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris (Seine)
Date de décès (à 65 ans)
Lieu de décès Zurich (Suisse)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Républicains de gauche
Père Ernest de La Grange
Mère Clémentine de Chaumont-Quitry
Conjoint Emily Sloane
Enfants Henry-Louis de La Grange

Amaury de La Grange, est un aviateur et homme politique français, né à Paris le et mort le à Zurich (Suisse).

Son nom est connu des passionnés d'aviation grâce à l'Institut aéronautique et école de pilotage Amaury de la Grange situées au château de la Motte-aux-Bois, commune de Morbecque, près d'Hazebrouck dans le Nord sur son ancienne demeure et à Merville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du baron Ernest de La Grange (fils d'Alexis de La Grange) et de Clémentine de Chaumont-Quitry (fille du marquis Odon de Chaumont-Quitry), il suit ses études à Versailles, obtient sa licence en droit et suit les cours de l'École libre des sciences politiques. Après la fin de ses études, il réalise divers voyages à l'étranger (Japon, Inde, Java, Indochine, Chine, Russie, États-Unis).

Au cours de la Première Guerre mondiale, il sert comme lieutenant de cuirassiers à la bataille de la Marne, puis dans l'aviation à partir de 1915 en tant que capitaine d'une escadrille d'observation. Il prend part à la mission Joffre aux États-Unis et à la création de l'aviation militaire américaine (il reçoint la Distinguished Service Medal pour ses services). Gravement blessé peu de temps avant l'armistice, il se consacre à la reconstruction de son département après la fin de la guerre.

En 1919, il est élu conseiller municipal de Morbecque et membre du Conseil général du Nord. Il devient également président de l'Union agricole de l'arrondissement d'Hazebrouck et membre de la Chambre d'agriculture du Nord dès sa fondation en 1927.

Il est élu sénateur du Nord le . Au Sénat, où il obtient sa réélection jusqu'en 1941, il est rapporteur du budget de l'Air en 1937 et vice-président de la commission de l'air à partir de 1938.

Il effectue une mission pour le gouvernement français pour préparer l'établissement de liaisons transatlantiques aériennes aux États-Unis en 1935, puis au Royaume-Uni l'année suivante.

Il devient président de l'Aéro-Club de France en 1937.

Il est sous-secrétaire d'État au Commerce et à l'Industrie dans le cabinet Paul Reynaud du 21 mars au .

Arrêté par la Gestapo, il est envoyé dans un camp spécial pour servir d'otage pour Hitler. Il est déporté à Buchenwald puis dans le Tyrol entre 1943 et 1945.

Président de l'Aéro-Club de France jusqu'en 1948, il devient président de la Fédération aéronautique internationale en 1950.

Il épouse une américaine, Emily Sloane, fille de Henry T. Sloane (fils du fondateur de W. & J. Sloane (en)) et de Jessie Ann Robbins (remariée à Perry Belmont). Ils seront les parents de Henry-Louis de La Grange.

Fonctions et mandats[modifier | modifier le code]

  • Sénateur du Nord de 1930 à 1941
  • Sous-secrétaire d'État au Commerce et à l'Industrie du 21 mars au 10 mai 1940 dans le gouvernement Paul Reynaud

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Vignon, Amaury de La Grange, 1888-1953 : un combat pour l'aviation, Paris, Editions de l'Officine, (ISBN 2914614373 et 978-2-914-61437-5)
  • « Amaury de La Grange », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]