Amaury Nolasco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amaury Nolasco
Description de cette image, également commentée ci-après
Amaury Nolasco lors de l'avant première de Max Payne en octobre 2008.
Nom de naissance Amaury Nolasco Garrido
Naissance (47 ans)
Drapeau de Porto Rico Porto Rico
Nationalité Drapeau de Porto Rico Portoricain
Profession Acteur
Films notables 2 Fast 2 Furious
Transformers''
Max Payne (film)
Séries notables Prison Break
Deception

Amaury Nolasco est un acteur portoricain, né le à Porto Rico.

Il est révélé par son rôle de Fernando Sucre dans la série télévisée dramatique Prison Break (2005-2009-2017). Au cinéma, il s'illustre alors dans le registre de l'action avec le blockbuster Transformers (2007), le drame Au bout de la nuit (2008) et l'adaptation cinématographique Max Payne (2008).

Fort d'une nouvelle popularité, il porte les éphémères séries télévisées suivantes : la policière Chase (2010-2011) et la comédie Work It (2012-2013), il participe ensuite au cinquième volet de la saga Die Hard (2013). Il rejoint la distribution principale de l'éphémère série comique Telenovela (2015-2016) et on le retrouve dans le film d'action Criminal : Un espion dans la tête (2016).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Originaire de Porto Rico, il est le fils d'immigrés dominicains[1]. Amaury Nolasco poursuit des études de biologie à l'Université de Porto Rico pour devenir docteur. À l'origine, il n'avait pas l'intention de devenir acteur, mais il est repéré par un agent et participe à des publicités.

Après plusieurs petits boulots d'acteur, Nolasco déménage à New York où il fréquente la American British Dramatic Arts School[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les années 2000 : révélation télévisuelle et percée au cinéma[modifier | modifier le code]

Logo original de la série télévisée Prison Break.

A la fin des années 1990, l'acteur entame sa carrière par des rôles mineurs dans des séries télévisées installées comme New York Undercover, Arliss et Demain à la une[3].

Le début des années 2000 est marqué par une participation au second téléfilm faisant suite à la série télévisée Shérif, fais-moi peur, Les Duke à Hollywood. Puis, à une successions d'interventions dans des séries télévisées (Les Experts, Urgences, Une famille du tonnerre et Eve). Au cinéma, il décroche un rôle mineur dans Aniki, mon frère et participe au blockbuster 2 Fast 2 Furious qui l'oppose à Paul Walker, enfin, il donne la réplique à Bernie Mac dans la comédie indépendante Mr. 3000.

En 2004, l'acteur figure sur une liste des visages masculins à surveiller selon le célèbre quotidien USA Today, aux côtés, notamment, de Justin Timberlake, Ashton Kutcher, Josh Hartnett et Jake Gyllenhaal[2].

C'est en 2005 que l'acteur est révélé au grand public et accède à la notoriété[3],[4]. Il intègre la distribution principale de la série télévisée dramatique Prison Break (créé par Paul Scheuring), il incarne le personnage de Fernando Sucre. Envoyé en prison par son cousin alors qu'il braquait un petit commerce afin d'acheter une bague à sa fiancée Maricruz Delgado, il est le compagnon de cellule de Michael Scofield et participe donc à l'évasion de Fox River que prépare le personnage de Wentworth Miller. La série est un énorme succès pour la Fox et son interprétation lui permet d'être cité, à trois reprises, pour l'ALMA Awards du meilleur acteur dans une série télévisée[5].

Amaury Nolasco avec ses collègues de Prison Break, Robert Knepper, Sarah Wayne Callies, Wentworth Miller et Matt Olmstead, en 2008.

L'acteur profite de cette nouvelle visibilité pour jouer dans des productions importantes : d'abord le blockbuster d'action Transformers (2007), premier volet d'une franchise très lucrative, puis, après être apparu dans le clip Yes We Can chanson inspirée pour la campagne présidentielle de Barack Obama par Will.i.am, on le retrouve, en 2008, à l'affiche d'Au bout de la nuit et de Max Payne, adaptation du jeu vidéo du même nom. Les deux films fonctionnent correctement au box office[6],[7] bien que l'adaptation déçoit les fans[8].

En 2009, après l'arrêt de Prison Break, l'acteur apparaît dans un épisode de la série policière Les Experts : Miami et joue dans le film d'action Blindés avec Matt Dillon, Jean Reno et Laurence Fishburne, mais le film peine à séduire la critique et le public[9],[10].

Les années 2010 : échecs en séries et retour au succès[modifier | modifier le code]

En 2010, l'acteur joue les guest star pour trois épisodes de la série Southland et tente ensuite de porter la série policière Chase avec Kelli Giddish et Cole Hauser ainsi que Jesse Metcalfe mais le show est un échec et il est arrêté au bout des 18 épisodes constituant l'unique saison.

En 2011, il joue un second rôle aux côtés de Johnny Depp, Aaron Eckhart et Giovanni Ribisi dans la comédie dramatique Rhum express mais le film est un flop commercial[11] en dépit d'un accueil critique globalement positif[12].

Entre 2012 et 2013, il joue dans un court métrage dirigé par son amie[13] Eva Longoria, Out of the Blue, ainsi que dans un épisode de la série Burn Notice avant de rejoindre la distribution principale de la série télévisée comique Work It aux côtés de Rochelle Aytes mais les audiences ne suivent pas, en plus d'une très mauvaise presse, le programme est rapidement supprimé.

Au cinéma, après un rôle majeur dans un film espagnol El Teniente Amado, il fait face à Bruce Willis dans Die Hard : Belle journée pour mourir, cinquième volet des aventures de John McClane, qui lui permet de nouer avec les hauteurs du box office[14] a défaut de convaincre les critiques[15].

Entre 2013 et 2016, il joue le lieutenant Rafael Martinez dans quatre épisodes de la série policière Rizzoli and Isles. Entre temps, on le retrouve dans un épisode de Justified ainsi que pour un arc narratif de cinq épisodes de la série Gang Related. De 2015 à 2016, il retrouve Eva Longoria pour la série télévisée comique Telenovela[16]. Cette série, qui se moque ouvertement des feuilletons quotidiens hispaniques, n'est finalement pas renouvelée pour une seconde saison en raisons d'audiences insuffisantes[17],[18].

Au cinéma, on le retrouve dans le film d'action Criminal : Un espion dans la tête dans lequel il donne la réplique aux vétérans Kevin Costner, Gary Oldman et Tommy Lee Jones, qui ne fonctionne pas[19],[20] puis l'acteur finit par renouer avec le succès grâce au retour de Prison Break[21]. En effet, le show revient sous la forme d'une minisérie de neuf épisodes ; intitulée Prison Break: Resurrection. Il rejoint ensuite le thriller Speed Kills porté par John Travolta et Katheryn Winnick.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sa sœur, Deborah, dont il était très proche, décède sur les lieux de son travail, en 2010[2].

C'est un ami de l'actrice Eva Longoria et du chanteur Ricky Martin[13].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Out of the Blue d'Eva Longoria : Savage
  • 2015 : 2 Hours 2 Vegas d'Avi Cohen : Damian Savage
  • 2016 : Fate d'Avi Cohen : Boss

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[5].

Nominations[modifier | modifier le code]

  • ALMA Awards 2006 : Meilleur acteur de série télé dans un second rôle pour Prison Break
  • Teen Choice Awards 2006 : Meilleur acteur dans une série télévisée pour Prison Break
  • ALMA Awards 2008 : Meilleur acteur dans un second rôle dans une série télévisée dramatique pour Prison Break
  • ALMA Awards 2009 : Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique pour Prison Break

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Carlos Luis Baron, « Amaury Nolasco dice fue un honor encarnar al Teniente Amado », sur archivo.elnuevodiario,
  2. a, b et c (en) « Amaury Nolasco Biography », sur IMDb
  3. a et b « Biographie - AlloCiné », sur AlloCiné
  4. « Amaury Nolasco - Biographie », sur comme au cinema
  5. a et b (en) « Amaury Nolasco Awards », sur IMDb
  6. (en) « Street Kings », sur Box Office Mojo
  7. (en) « Max Payne », sur Box Office Mojo
  8. (en) « Max Payne (2008) Critic Reviews », sur IMDb
  9. (en) « Armored », sur Box Office Mojo
  10. (en) « Blindés (2009) Critic Reviews », sur IMDb
  11. (en) « Box Office - The Rum Diary », sur Box Office Mojo
  12. (en) « Rhum Express (2011) Critic Reviews », sur IMDb
  13. a et b Thomas Montet, « Eva Longoria : Ses mots touchants pour son "frère"... », sur pure people,
  14. (en) « Box Office - A Good Day to Die Hard », sur Box Office Mojo
  15. (en) « Die Hard: Belle journée pour mourir (2013) Critic Reviews », sur IMDb
  16. « Telenovela : Amaury Nolasco (Prison Break) rejoint Eva Longoria », sur Premiere,
  17. (en) Nellie Andreeva, « ‘Telenovela’ & ‘Undateable’ Canceled By NBC », sur deadline,
  18. « NBC annule Heartbeat, Crowded, Telenovela, Undateable et Game of Silence », sur Critictoo,
  19. (en) « Criminal: Un espion dans la tête (2016) Critic Reviews », sur IMDb
  20. (en) « Criminal », sur Box Office Mojo
  21. BB, « Prison Break : Amaury Nolasco confirme son retour en photo », sur AlloCiné,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :