Amaryllis (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pyronia tithonus

L’Amaryllis (Pyronia tithonus) est une espèce de lépidoptères (papillons) de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae.

Description[modifier | modifier le code]

Papillon[modifier | modifier le code]

L'imago de Pyronia tithonus est un papillon de taille moyenne de couleur orange vif sur le dessus des ailes, avec une épaisse bordure brun foncé. L'apex des ailes antérieures a un ocelle doublement pupillé de blanc. Le dimorphisme sexuel est marqué : le mâle a une bande androcomiale, une épaisse tache oblique en travers de l'aile antérieure[1]; la femelle a le verso des antérieures semblable, orange bordé de marron avec l'ocelle doublement pupillé caractéristique à l'apex. Les ailes postérieures sont beige à chamois avec une bande plus claire qui porte des petits ocelles pupillés de blanc peu visibles.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont vert pâle ou marron clair[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hibernation[modifier | modifier le code]

L'Amaryllis vole en une génération de juillet à septembre[3]. Il hiverne au stade de chenille[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont diverses Poaceae: Poa (Poa annua), Milium (Milium effusum), Dactylis glomerata, Elytrigia repens, Brachypodium[4].

Distribution et biotopes[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de l'Amaryllis inclut le centre et le Sud de l'Europe (toute l'Europe non nordique), le Maroc, l'Asie Mineure et le Caucase[3],[4]. Il est présent dans tous les départements de France métropolitaine[5].

Il réside dans les lieux herbus et buissonneux près des bois, des haies, sentiers forestiers, prairies broussailleuses, clairières[1].

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Pyronia tithonus a été décrite par le naturasliste suédois Carl von Linné en 1771, sous le nom initial de Papilio tithonus[6]. Elle est l'espèce type pour le genre Pyronia Hübner, [1819].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio tithonus Linnaeus, 1771 — Protonyme.
  • Pyronia tithone Hübner, 1819 [7]
  • Epinephele tithonus decolorata Fruhstorfer, 1909[8]
  • Epinephele tithonus distincta Rothschild, 1933[9]
  • Maniola tithonus Otakar Kudrna[10],[4]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • En français : l'Amaryllis, ou plus rarement le Satyre tithon ou le Titon[11].
  • En anglais : gatekeeper ou hedge brown.
  • En allemand : Rotbraunes Ochsenauge.
  • En espagnol : Lobito agreste[4].

Protection[modifier | modifier le code]

L'espèce n'a pas de statut de protection particulier en France[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b M. Chinery, P. Leraut, Photo-guide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, 1998
  2. a et b UK Butterflies
  3. a et b (Tolman et Lewington 1997)
  4. a b c et d funet
  5. Lépi'Net
  6. Linnaeus, 1771 Mantissa Plant. 2: 537
  7. Hübner, 1819 Verz. bek. Schmett. (4): 59
  8. Fruhstorfer, 1909 Ent. Zs. 22 (49) : 211
  9. Rothschild, 1933 Novit. Zool. 38 : 321
  10. INPN taxonomie
  11. INPN, consulté le 21 février 2019
  12. INPN protection

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  • Lionel G. Higgins et Norman D. Riley (trad. Th. Bourgoin), Guide des papillons d'Europe, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, , 455 p. (ISBN 260300638X, OCLC 19090161)