Amaryllis (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amaryllis (homonymie).

Pyronia tithonus

L’Amaryllis (Pyronia tithonus) est une espèce de lépidoptères (papillons) de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae.

Description[modifier | modifier le code]

Papillon[modifier | modifier le code]

L'imago de Pyronia tithonus est un papillon de taille moyenne de couleur orange vif sur le dessus des ailes avec une épaisse bordure brun foncé et à l'apex des antérieures un ocelle doublement pupillé de blanc. Le dimorphisme sexuel est marqué : le mâle a une bande androcomiale, une épaisse tache oblique en travers de l'aile antérieure[1]; la femelle a le verso des antérieures semblable, orange bordé de marron avec l'ocelle doublement pupillé caractéristique à l'apex. Les ailes postérieures sont beige à chamois avec une bande plus claire qui porte des petits ocelles pupillés de blanc peu visibles.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont vert pâle ou marron clair[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hibernation[modifier | modifier le code]

L'Amaryllis vole en une génération de juillet à septembre[3]. Il hiverne au stade de chenille[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont diverses Poaceae: Poa (Poa annua), Milium (Milium effusum), Dactylis glomerata, Elytrigia repens, Brachypodium[4].

Distribution et biotopes[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de l'Amaryllis inclut le centre et le Sud de l'Europe (toute l'Europe non nordique), le Maroc, l'Asie Mineure et le Caucase[3],[4]. Il est présent dans tous les départements de France métropolitaine[5].

Il réside dans les lieux herbus et buissonneux près des bois, des haies, sentiers forestiers, prairies broussailleuses, clairières[1].

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Pyronia tithonus a été décrite par le naturasliste suédois Carl von Linné en 1771, sous le nom initial de Papilio tithonus[6]. Elle est l'espèce type pour le genre Pyronia Hübner, [1819].

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio tithonus Linnaeus, 1771 — Protonyme.
  • Pyronia tithone Hübner, 1819 [7]
  • Epinephele tithonus decolorata Fruhstorfer, 1909[8]
  • Epinephele tithonus distincta Rothschild, 1933[9]
  • Maniola tithonus Otakar Kudrna[10],[4]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • En français : l'Amaryllis, ou plus rarement le Satyre tithon ou le Titon[11].
  • En anglais : gatekeeper ou hedge brown.
  • En allemand : Rotbraunes Ochsenauge.
  • En espagnol : Lobito agreste[4].

Protection[modifier | modifier le code]

L'espèce n'a pas de statut de protection particulier en France[12].

Amaryllis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b M. Chinery, P. Leraut, Photo-guide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, 1998
  2. a et b UK Butterflies
  3. a et b (Tolman et Lewington 1997)
  4. a b c et d funet
  5. Lépi'Net
  6. Linnaeus, 1771 Mantissa Plant. 2: 537
  7. Hübner, 1819 Verz. bek. Schmett. (4): 59
  8. Fruhstorfer, 1909 Ent. Zs. 22 (49) : 211
  9. Rothschild, 1933 Novit. Zool. 38 : 321
  10. INPN taxonomie
  11. INPN, consulté le 21 février 2019
  12. INPN protection

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  • Lionel G. Higgins et Norman D. Riley (trad. Th. Bourgoin), Guide des papillons d'Europe, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, , 455 p. (ISBN 260300638X, OCLC 19090161)