Amarante (arbre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amarante.
Amarante
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Amarante » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.

Taxons concernés

Famille : voir texte

Plusieurs espèces du genre

Peltogyne

Le mot amarante désigne certaines espèces d'arbres du genre Peltogyne (famille des Caesalpiniaceae selon la classification classique, ou de celle des Fabaceae, sous-famille des Caesalpinioideae selon la classification phylogénétique). Ils sont originaires d'Amérique du Sud.

Il s'agit essentiellement de Peltogyne venosa et Peltogyne paniculata subsp. pubescens.

Description[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition s'étend approximativement de l'isthme de Panama au centre du Brésil (São Paulo). Leur fréquence en forêt est assez faible. On les trouve surtout sur les terrains humides, en mélange avec d'autres essences, mais on les rencontre également sur les terrains accidentés où parfois ils sont abondants. L'amarante est une essence de lumière qui rejette bien de souche. Sous cette appellation, on commercialise plusieurs espèces dont les caractéristiques sont sensiblement identiques. Le volume brut des arbres de 60 cm et plus de diamètre, représente en Guyane, environ 1 à 1,5 m³/ha. Les approvisionnements peuvent donc être considérés comme limités, mais suffisants pour créer des courants commerciaux réguliers.

Bois[modifier | modifier le code]

Bois d'amarante (violet), d'eucalyptus (orange) et de cerisier (blond).

L'amarante est un bois précieux violet aux veines peu apparentes, commercialisé sous le nom de bois violet.

Le bois parfait d'amarante a une teinte caractéristique violette plus ou moins foncée. Sa couleur a tendance à foncer une fois le bois mis en œuvre, mais cette évolution est lente et demande plusieurs années. Au moment du sciage, le cœur fraîchement coupé est presque blanc, mais vire au violet très rapidement à la lumière. Peltogyne venosa a une teinte plus attrayante que celle du Peltogyne pankulata.

  • L'aubier est bien différencié et de couleur rose pâle à blanc gris.
  • Le grain est plutôt fin avec des pores assez petits.
  • Le fil est généralement droit. On constate quelquefois, soit un fil très légèrement ondulé, soit un contre-fil très peu accentué.
  • À la loupe (grossissement × 15) on peut observer :
  1. des vaisseaux (pores) en nombre inférieur à 10 par mm² (3 à 7) et moyens (120 à 210 microns) chez Peltogyne venosa, plus nombreux (13 à 20) et plus petits (80 microns environ) chez Peltogyne pankulata,
  2. du parenchyme de deux sortes : associé aux pores, souvent plus développé sur le côté centrifuge, courtement aliforme, parfois anastomosé et en lignes terminales,
  3. des rayons 3 à 5 sériés, au nombre de 4 à 6 par mm

Toxicité[modifier | modifier le code]

Utilisation[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]