Amandus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Amandus ou Æneus Salvius Amandus Augustus était un rebelle dans les Gaules sous l'empereur romain Dioclétien, chef des Bagaudes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amandus fomenta une révolte dans les Gaules vers l'an 285. Après la mort de l'empereur Carin, secondé par un nommé Élien (Œlianus)[1], il prit la tête d'une troupe de paysans ruinés par les impôts, d'esclaves fugitifs et de voleurs. Ces deux brigands, s'étant fait donner le titre d'empereur, portèrent la désolation partout, ravageant les campagnes, brûlant les villages et rançonnant les villes. L'empereur Dioclétien envoya contre eux Maximien Hercule qui les affaiblit par plusieurs petits combats, puis les força de se retrancher dans une espèce de citadelle près de Paris (qu'on a depuis nommée Saint-Maur-des-Fossés). Maximien Hercule se rendit maître de cette forteresse, la rasa, et tua tous ceux qui s'y trouvaient. Amandus périt durant cette guerre[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. [Boutiot 1870] Théophile Boutiot, Histoire de la ville de Troyes et de la Champagne méridionale, t. 1, , sur books.google.fr (lire en ligne), p. 75.
  2. [Beauvais 1767] Guillaume Beauvais, Histoire abrégée des empereurs romains et grecs, des impératrices, des césars, des tyrans..., impr. de Bure père, (lire en ligne), p. 163-164.