Amanda Röntgen-Maier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Amanda Röntgen-Maier
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Landskrona Parish (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Enfant
Engelbert Röntgen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Maîtres
Carl Reinecke, Ernst Friedrich Richter, Engelbert Röntgen (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Amanda Röntgen-Maier, née le à Landskrona et morte le à Amsterdam, est une violoniste et compositrice suédoise, épouse du compositeur Julius Röntgen. Elle a été la première femme diplômée en direction musicale de l'École royale supérieure de musique de Stockholm en 1872[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Amanda Maier est née dans un foyer musical à Landskrona et a découvert son talent musical très tôt. C'est son père qui lui donne ses premières leçons de violon et de piano. À l'âge de seize ans, Maier a commencé à étudier à l'École royale supérieure de musique de Stockholm, où elle a étudié le violon, l'orgue, le piano, le violoncelle, la composition et l'harmonie[2].

Amanda Maier a donné des concerts de violon en Suède et à l'étranger. Elle a continué à étudier la composition avec les professeurs du conservatoire Reinecke et Richter à Leipzig et le violon avec Engelbert Röntgen (en), maître de concert de l'Orchestre du Gewandhaus dans la même ville. Pendant cette période, elle a composé une sonate pour violon, un trio pour piano et un concerto pour violon pour orchestre. Son concerto pour violon a été créé en 1875 avec Maier comme soliste et a reçu de bonnes critiques.

À Leipzig, elle rencontre le pianiste et compositeur germano-néerlandais Julius Röntgen (1855-1932), le fils de son professeur de violon. Le couple se marie en 1880 à Landskrona et s'installe à Amsterdam. Le mariage a mis fin aux apparitions publiques d'Amanda, mais elle a continué à composer, et le couple a organisé des salons musicaux et des représentations en Europe de Rubinstein, Joachim et Brahms. À la fin des années 1870, Maier rencontre également Ethel Smyth, qui étudie à Leipzig. Elles sont devenus amies et ont continué à correspondre jusqu'à la mort d'Amanda Maier[3].

En 1887, Amanda Maier attrape la tuberculose. Pendant sa maladie, le couple séjourne à Nice et à Davos. Sa dernière grande composition est le quatuor pour piano en mi mineur, écrit lors d'un voyage en Norvège en 1891. Elle meurt en 1894 à Amsterdam, aux Pays-Bas[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

  • Sonata in B Minor for Violin and Piano (éditeur: Musikaliska Konstföreningen, Stockholm, 1878)
  • Six Pieces for Piano and Violin (éditeur: Breitkopf & Hartel, Leipzig, 1879)
  • Dialogues: Small Piano Pieces (avec Julius Röntgen, éditeur: Breitkopf & Hartel, Leipzig, 1882)
  • String Quartet in A major (1877 - complété par B Tommy Andersson)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Elaine Fine, « Musical Assumptions: Unjustly Neglected Composers: Amanda Maier », sur Musical Assumptions, (consulté le )
  2. (en) Sadie, Stanley; Tyrrell, John, The new Grove dictionary of music and musicians, , Volume 21 p.
  3. 'Rendezvous Leipzig', Maier Quartet, DB CD197, reviewed at MusicWeb International
  4. (en) Cohen, Aaron I., International encyclopedia of women composers: Volume 2, (ISBN 9780961748500, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :