Amadou Damaro Camara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Amadou Damaro Camara
Illustration.
Fonctions
Président de l’Assemblée nationale de Guinée

(1 an, 4 mois et 14 jours)
Prédécesseur Claude Kory Kondiano
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Nzérékoré
Nationalité Guinée
Amadou Damaro Camara.jpg

Amadou Damaro Camara, né le 9 avril 1952 à Nzérékoré est un économiste et homme politique guinéen.

Il était le président de l'assemblée nationale de la république de Guinée du 22 avril 2020 au 5 septembre 2021[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1970, âgé seulement de moins de trente ans, et diplômé des universités roumaines, suisses et américaines en Relations économiques et internationales puis en Économie du développement, il commence sa carrière professionnelle à la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) en tant que Directeur de la dette publique.

Il y exerce jusqu'à son arrestation en 1985 pour complot, à la suite du coup d’État manqué de Diarra Traoré. Trois ans et quatre mois de détention après, il s'exile aux États-Unis avec sa famille.

Avant son exil et parallèlement à la BCRG, il fut enseignant chercheur à l’Institut Polytechnique de l’université Gamal Adel Nasser de Conakry. Il y dispensa des cours de technique bancaire.

Aujourd’hui, de nombreux hauts cadres et fonctionnaires de l’administration guinéenne sont ses anciens étudiants. Il avait ce goût de l’écriture et de la transmission des connaissances, en particulier les sujets concernant la monnaie. Il publie de nombreux pamphlets au journal Horoya et d’autres médias de la presse écrite d’alors.

Fonction de Député[modifier | modifier le code]

Après la mort du Général Lansana Conté, Amadou Damaro Camara retourne au pays natal et devient membre du conseil national de la transition (CNT) au sein duquel il joue un rôle de premier plan.

En effet, deux lois majeures sont adoptées au compte de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). La première porte sur l’indépendance du commissaire vis-à-vis de son parti politique. La loi sur la CENI stipule en son article 09 (alinéa 3) que, dans l'exercice de leurs fonctions, les commissaires de la CENI ne doivent ni solliciter, ni recevoir d'instructions ou d'ordre d'aucune autorité publique ou privée, y compris les structures d'origine. Ils n'obéissent qu'à l'autorité de la loi. La deuxième indique en son article 11 qu'en cas de décès ou de démission, ou toute autre cause d'empêchement définitif constaté par la cour constitutionnelle, saisie par le bureau de la CENI, il est procédé à son remplacement dans les mêmes conditions que celles de sa désignation pour le reste du mandat en cours.

Lors des élections législatives de 2013, l’honorable Amadou Damaro Camara est élu député de la huitième législature et devient le Président de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale.

Devenu un acteur incontournable de la vie sociopolitique de la Guinée, il est le Président de l’Assemblée nationale du le 21 avril 2020 au 5 septembre 2021.

Vision politique[modifier | modifier le code]

Photo PAN.jpg

Amadou Damaro Camara focalise son combat politique pour la neuvième législature autour de quelques points essentiels avant d'être dissolue par le coup d'état militaire du 5 septembre 2021 notamment la volonté de construction du siège de l’Assemblée nationale.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Coup d'État en Guinée : le président Alpha Condé capturé, la France condamne », sur Franceinfo, (consulté le )