Amable-Charles de La Guiche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Amable-Charles de La Guiche
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Grade militaire
Archives conservées par

Amable-Charles de La Guiche ou de Laguiche, dit « le marquis de La Guiche », né en à Paris, mort le à Paris guillotiné, est un noble et général français du XVIIIe siècle (Maréchal de camp) sous Louis XVI.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Issu de la branche cadette de la famille de La Guiche, il est le fils de Jean Roger de La Guiche (1719-1770), lieutenant-général des armées du roi et d'Henriette de Bourbon-Condé , titrée Mademoiselle de Verneuil (1725-1780), fille légitimée de Louis IV Henri de Bourbon-Condé, 7e prince de Condé (1710), duc de Bourbon, duc d'Enghien et duc de Guise, etc. Il épouse en 1777, Jeanne-Marie de Clermont Montoison (décédée en 1822) qui lui donna un fils Louis-Henri de La Guiche (1777-1843), pair de France[1].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Le , il entre comme sous-lieutenant aux Grenadiers de France. Le , il obtient une commission de capitaine commandant aux Carabiniers. Le , il est maître de camp au régiment de Bourbon-dragons. Le , il est brigadier. Le , il devient maréchal de camp.

Sous la Révolution[modifier | modifier le code]

De 1789 à 1791, il intègre un club contre-révolutionnaire de six cents membres (Le Club de Valois). À compter de , il se cache, mais ne quitte pas la France. Le , arrêté à Charonne, on le relâche huit jours après sous surveillance de deux inspecteurs de police à qui il faussa compagnie. Le , arrêté de nouveau, il est englobé dans une prétendue conspiration de l'étranger et est guillotiné le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, t. 4 (lire en ligne), p. 248.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Paul Montarlot: Les émigrés de Saône et Loire. Mémoires de la Société Éduenne, Volume 44, Autun 1923, pages 355, 356 et 357.