Amélie Helga Lundahl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amélie Helga Lundahl
Amelie Lundahl 1870.jpg

Amélie Helga Lundahl

Naissance
Décès
Nom de naissance
Amélie Helga Lundahl
Nationalité
Activités

Amélie Helga Lundahl, née à Oulu le et morte à Helsinki le , est une peintre finlandaise[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1870–1872 et en 1874–1876, elle étudie à l'école de dessin de l'association des arts d'Helsinki. En 1872–1873, elle étudie à l'école de sculpture de Stockholm. Puis elle obtient une bourse qui lui permet de poursuivre ses études de 1877 à 1881 à l'Académie Julian de Paris, sous le direction de Tony Robert-Fleury et de Gustave Courtois. Elle fait une première visite en Bretagne au début des années 1870, puis plusieurs séjours à Douarnenez, Concarneau[2] et Pont-Aven entre 1878 et 1885, qui lui donnent le goût de la peinture en plein air. Elle s'installe alors en Bretagne et réalise des portraits de paysannes pour lesquels elle reste connue. Parmi ses œuvres, Le sentier des Plomarc'h [à Douarnenez] (1884), La Belle jardinière (1885), etc[3].

Amélie Lundahl retourne en Finlande en 1889. Elle restera quelque temps dans la colonie d'Önningeby fondée par Victor Westerholm dans l'archipel d'Åland.

Le fils de sa sœur Cécilia est Ilmari Kianto.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « LUNDAHL, Helga AMELIE », Suomen Taiteilijaseura (consulté le 17 avril 2015)
  2. « Amélie Lundahl 1850-1914 », concarneau-peintres.fr (consulté le 17 avril 2015)
  3. Marie-Paule Piriou, Femmes artistes en Bretagne 1850-1950, revue "ArMen",‎ juillet-août 2013, chap. 195

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fi) Pia Maria Montonen, Amélie Lundahl 1850–1914, vol. Ars Nordica 10, Oulu, Pohjoinen,‎ (ISBN 951-749-311-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :