Amédée Pagès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pagès.
Amédée Pagès
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Académie royale des belles-lettres de Barcelone
Section historico-archéologique de l'Institut d'études catalanes (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Maîtres

Amédée Pagès, ou Amadeu Pagès' en catalan, né le à Estagel (Pyrénées-Orientales) et mort le au Grand-Pressigny (Indre-et-Loire), est un romaniste et médiéviste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Amédée Pagès se rend en 1888 à Barcelone et à Londres en 1889 pour étudier l’œuvre d’Ausiàs March. Élève du philologue romaniste Alfred Morel-Fatio et du philosophe Émile Boutroux, il enseigne au lycée en préparant son doctorat en littérature qu’il reçoit en 1912 en Sorbonne au terme de 25 ans de recherche préparatoire à la Sorbonne avec deux thèses, Auzias March et ses prédécesseurs. Essai sur la poésie amoureuse et philosophique en Catalogne aux XIVe et XVe siècles[1] et Introducció a l’edició critica de les obres de Auzias March[2]. Sa thèse de doctorat sur Ausiàs March a été amplifiée et publiée par l’Institut d’études catalanes (1912-1914).

À partir de 1912, Pagès est inspecteur d’académie. Membre correspondant de l’Institut d’études catalanes depuis 1945, il devient membre étranger de l’Académie des Belles-Lettres de Barcelone en 1949.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Les Obres d’Auzias March. Edició crítica, 2 vol., Barcelona 1912-1914; Valencia 1995 (Préface de Germà Colón Doménech).
  • Commentaire des poésies d’Auzias March, Paris, 1925.
  • Andreae Capellani De amore libri tres. Text llatí, amb la traducció catalana del segle XIV, Castelló de la Plana, 1930
  • La Poésie française en Catalogne du XIIIe siècle à la fin du XVe. Études suivies de textes inédits ou publiés d’après les manuscrits, Toulouse 1936.
  • Le « Desconort » ou le « Découragement » de Ramón Llull. Étude littéraire et historique. Édition critique et traduction française, Toulouse, 1938.
  • Chronique catalane de Pierre IV d’Aragon, III de Catalogne, dit le Cérémonieux ou del Punvalet [par Bernat Dezcoll], Toulouse ; Paris, 1941.
    Édition et traduction.
  • La 'Vesio' de Bernat de So et le 'Debat entre honor e delit' de Jaeme March, poèmes provenço-catalans du XIVe siècle, suivis du 'Sirventès' de Joan de Castelnou, Toulouse, 1945.
    Édition et traduction.
  • Les Coblas ou les Poésies lyriques provenço-catalanes de Jacme, Pere et Arnau March, Toulouse 1949.
    Édition et traduction.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jordi Rubió i Balaguer, « Nécrologie », Anuari de l’Institut d’Estudis Catalans,‎ , p. 87-90.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Publiée à Paris en 1912 et catalan sous le titre Ausiàs March i els seus predecessors à Valence en 1990.
  2. Publiée à Barcelone en 1912.