Aly Raisman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aly Raisman
Description de cette image, également commentée ci-après
Alexandra Raisman aux Jeux de Rio (2016)
Contexte général
Sport exercé gymnastique artistique
Biographie
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (25 ans)
Boston
Taille 1,57 m (5 2)
Poids approximatif 57 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom Aly
Prédilection Sol
Club Brestyan's American Gymnastics Club
Entraîneur Mihai Brestyan
Identifiant FIG 13822Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès senior
Or Ar. Br.
Jeux olympiques 3 2 1
Championnats du monde 2 1 1

Alexandra Raisman, dite Aly Raisman, née le à Boston, est une gymnaste artistique américaine sacrée championne olympique à trois reprises.

Carrière[modifier | modifier le code]

Alexandra Rose Raisman a deux sœurs et un frère, tous plus jeunes qu'elle. Elle commence la gymnastique artistique à l'âge de deux ans.

Aly Raisman remporte aux Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres la médaille d'or du concours général par équipes féminin avec Gabrielle Douglas, McKayla Maroney, Kyla Ross et Jordyn Wieber[1]. Elle remporte la médaille d'or au sol devant Cătălina Ponor et Aliya Mustafina[2]. Elle remporte aussi la médaille de bronze à la poutre derrière les deux Chinoises Deng Linlin et Sui Lu après réclamation des entraîneurs qui étaient dans le public.

Aux Jeux de Rio en 2016, elle remporte la médaille d'or au concours général par équipes[3] ainsi qu'une médaille d'argent au concours général individuel et au sol, derrière sa coéquipière Simone Biles[4].

En , elle affirme avoir été agressée sexuellement par un médecin de l'équipe américaine[5] plusieurs fois à partir de 2010 dont un lors des Jeux olympiques de Londres en 2012[6], comme des centaines d'autres sportives avant et après elle. Elle entreprend depuis une campagne visant à sensibiliser les Américains, souhaitant plus de prises de précautions par les universités pour prévenir les agressions sexuelles[7]. En , elle porte plainte contre la Fédération américaine de gymnastique et le Comité olympique américain pour « négligence » concernant l'affaire Larry Nassar[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

  • Londres 2012
    • Médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'or au concours par équipes.
    • Médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'or au sol.
    • Médaille de bronze, Jeux olympiques médaille de bronze à la poutre.
    • 4e au concours général individuel.
  • Rio 2016
    • Médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'or au concours général par équipes.
    • Médaille d'argent, Jeux olympiques médaille d'argent au concours général individuel.
    • Médaille d'argent, Jeux olympiques médaille d'argent au sol

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

  • Tokyo 2011
    • Médaille d'or, monde médaille d'or au concours par équipes.
    • Médaille de bronze, monde médaille de bronze au sol.
    • 4e au concours général individuel.
    • 4e à la poutre.

Autres[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Liz Clarke et Matt Brooks, « Gabby Douglas, Jordyn Wieber lead U.S. women’s gymnastics to gold », sur www.washingtonpost.com, (consulté le 1er août 2012).
  2. (en-US) « Olympics: U.S. gymnast Aly Raisman ends London Games by striking gold in floor exercise », sur The Mercury News, (consulté le 1er janvier 2019)
  3. « JO 2016 : à seulement 9 ans, cette gymnaste américaine avait déjà prédit son destin d'athlète olympique », sur Franceinfo, (consulté le 1er janvier 2019)
  4. (en) « Simone Biles wins gold, Aly Raisman takes silver in floor exercise final », sur USA TODAY (consulté le 1er janvier 2019)
  5. « La gymnaste Aly Raisman affirme avoir été agressée sexuellement », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 11 novembre 2017).
  6. a et b « Aly Raisman attaque le Comité olympique et la Fédération US », sur Eurosport, (consulté le 1er janvier 2019)
  7. (en) « Aly Raisman Wants Colleges to "Do Better" For Sexual Assault Survivors », sur Teen Vogue, (consulté le 11 septembre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :